La décision définitive de la tutelle contestée par les producteurs de cahier

La décision définitive de la tutelle contestée par les producteurs de cahier

Après avoir revu à la baisse les marges de dumping

Du nouveau dans l’affaire de l’importation des cahiers tunisiens. Le ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique a émis sa détermination finale recommandant l’imposition de mesures antidumping définitives. A la grande surprise des producteurs nationaux, les marges de dumping au stade final ont été nettement réduites comparées à celles qui avaient été provisoirement fixées. Elles ont ainsi basculé de 33,7 et 51,06% à 27,71 et 15,69%.

Une décision ayant suscité l’interrogation des industriels nationaux, notamment sur l’opportunité d’une telle baisse des marges au regard de l’intensité des pratiques déloyales des exportateurs tunisiens sur le marché marocain. «En effet, une marge définitive fixée à 15% pour un exportateur tunisien semble sous-évaluée au regard de son comportement agressif, est loin d’être dissuasive et apparaît largement insuffisante pour protéger efficacement l’industrie marocaine», soulignent trois industriels du cahier dans un communiqué conjoint. Bien qu’ils aient accueilli favorablement les conclusions du ministère, les trois producteurs, en l’occurrence Mapaf, Promograph et Medpaper, se disent prêts à utiliser tous les moyens de droit pour assurer les conditions d’une concurrence loyale sur le marché marocain.

La branche de production nationale de Cahiers n’a cessé de dénoncer les pratiques «très sévères de dumping» des exportateurs tunisiens de cahiers sur le marché marocain. Les industriels regroupés au sein de l’Association des fabricants de cahier au Maroc ont fait durant cette année plusieurs sorties médiatiques à travers lesquelles ils réitèrent leur engagement à restaurer les conditions d’une concurrence loyale sur le marché marocain. Le marché local est, selon les industriels, victime d’une stratégie de dumping ciblée de la part des exportateurs tunisiens ayant essayé au premier semestre de l’année d’écouler «massivement» leurs stocks au Maroc.

Aux dernières statistiques fournies lors de la tenue de l’enquête anti-dumping, les importations tunisiennes de cahier accaparaient près de 90% des importations totales au Maroc, bloquant l’accès aux autres importateurs même de proximité géographique. De même, une analyse a démontré que le marché marocain représentait plus de 80% du volume total des exportations tunisiennes de cahiers. Rappelons que la décision définitive du ministère de l’industrie intervient après plus de 17 mois de l’ouverture de l’enquête antidumping sur les importations des cahiers originaires de la Tunisie. Le département de tutelle a en effet publié son rapport final avec des conclusions formelles qui ont été adoptées malgré la pression exercée par la Tunisie à ce propos.

Les facteurs et indices économiques analysés par la tutelle traduisent l’incidence négative de ces importations qui portent préjudice à l’industrie marocaine de cahier et sur le développement des opérateurs nationaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *