La dette extérieure publique et du Trésor se consolide

La dette extérieure publique et du Trésor se consolide

La direction du Trésor livre ses statistiques au troisième trimestre 2016

La dette extérieure du Trésor a atteint à fin septembre 148,162 milliards de dirhams au moment où elle se situait autour de 146,53 milliards DH  au deuxième trimestre 2016.

La dette extérieure publique progresse d’un trimestre à l’autre. L’encours a atteint à fin septembre les 319, 675 milliards de dirhams contre 313,863 milliards de dirhams observé à fin juin 2016. C’est ce que vient d’indiquer la direction du Trésor et des finances extérieures relevant du ministère de l’économie et des finances. En analysant la structure de l’encours par maturité, il ressort que les institutions internationales arrivent toujours en tête des créanciers. Leur part dans la structure de l’encours est de 45,6%. Les créanciers bilatéraux arrivent en deuxième position, et ce en accaparant 28,2% de la structure au troisième trimestre de l’année 2016. Cette part reste dominée par les attributions des pays de l’Union européenne, soit 19,2% au moment où les contributions des pays arabes ne représentent que 2,6% de la structure de l’encours de la dette extérieure publique. Les créances du marché financier international et des banques commerciales détiennent une part de 26,2%. S’agissant des emprunteurs, les établissements publics couvrent 53,4% de la structure au moment où la part des dettes du Trésor atteint les 46,3%. Les charges de la dette extérieure publique se sont, paraît-il, rétractées par rapport au niveau atteint à fin juin 2016. Le total atteint au troisième trimestre 2016 est évalué à 5,66 milliards de dirhams contre 7,59 milliards de dirhams le trimestre précédent. Les charges en intérêt ont connu un repli  par rapport au deuxième trimestre 2016. Elles sont passées de 3,23 milliards de dirhams à 1,2 milliard de dirhams à fin septembre.

Pour sa part, la dette extérieure du Trésor s’est consolidée au troisième trimestre 2016. Elle a atteint à fin septembre 148,162 milliards de dirhams au moment où elle se situait autour de 146,53 milliards de dirhams au deuxième trimestre 2016. La direction du Trésor et des finances extérieures fait observer, dans ce sens, des charges de 2,92 milliards de dirhams. Les charges en principal se sont établies à 2,32 milliards de dirhams dont 1,14 milliard de dirhams de créanciers bilatéraux (pays arabes et de l’Union européenne) et 1,17 milliard de dirhams des institutions financières. Les charges en intérêt sont estimées à 606 millions de dirhams contre 1,39 milliard de dirhams à fin juin 2016.

S’agissant de la structure de la dette extérieure du Trésor, les créanciers bilatéraux représentent 16,9% contre 17,7% un trimestre auparavant. Cette part reste dominée par les pays européens, soit 16,9% des créances. Les institutions internationales ont vu leur part presque inchangée par rapport au deuxième trimestre. Elles représentent 49,9% de la structure contre 49,5% en juin dernier. La part du marché financier dans la structure de l’encours de la dette extérieure du Trésor est de l’ordre de 33,2% à fin septembre.

Leila Ouchagour

(Journaliste stagiaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *