La dette grecque devrait connaître un pic en 2012

La dette grecque devrait connaître un pic en 2012

La dette de la Grèce devrait atteindre un pic de 161% de son Produit intérieur brut (PIB) en 2012 avant de retomber si le pays applique le programme de consolidation budgétaire voté, selon des projections de la Banque centrale européenne (BCE) publiées jeudi. La dette d’Athènes ne devrait plus représenter en 2020 que 127% de son PIB, estime ainsi la BCE dans son rapport mensuel. Ce qui sera encore très loin de l’exigence du Pacte de stabilité et de croissance de la zone euro de la maintenir à 60% du PIB, une condition loin d’être remplie par les pays. «Réussir cette trajectoire à la baisse repose sur la volonté et la capacité du gouvernement de persévérer dans la consolidation budgétaire et l’application totale des réformes structurelles et des programmes de privatisations décidés», met-elle toutefois en garde.
Selon l’institution monétaire de Francfort (ouest), Athènes, après un recul de son PIB de 3,8% en 2011, devrait renouer avec la croissance en 2012 avec une hausse de 0,6% du PIB puis 2,1% en 2013. La Grèce table elle sur une hausse de 0,8% de son PIB en 2012 après un recul de 3,5% en 2011. Concernant la dette, Athènes prévoit qu’avec les réformes, elle atteigne 167% de son PIB en 2013 avant de retomber à compter de 2014.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *