La douane expliquée par Zaghnoun

La douane expliquée par Zaghnoun

Simplifier les régimes économiques en douane. C’est ce qu’a promis le nouveau directeur de la douane, mercredi dernier. En déplacement à Amman, où se tenait la conférence de l’Organisation mondiale des Douanes (OMD), Abellatif Zaghnoun a apparu résolument en défenseur du modernisme et de la réforme des procédures douanières. De quoi rassurer certainement les opérateurs économiques engagés dans l’import-export.
Dans son intervention, M. Zaghoun a rappelé d’abord l’importance de la protection de la logistique d’approvisionnement du commerce international, afin de prévenir le risque terroriste, sans toutefois que cette préoccupation ne freine la circulation des biens et des personnes. Al’instar des services de douane des autres pays, l’administration marocaine fait face à « la lutte contre le danger croissant émanant du terrorisme international qui menace l’ordre économique et la sécurité des états », précise le directeur de la douane pour qui cette situation a rendu indispensable la revalorisation des moyens et des méthodes du travail, conformément aux recommandations des Nations unies et d’autres organisations, notamment l’OMD.
L’émergence de nouveaux systèmes de production et de commercialisation imposent aux gouvernements de nouveaux défis qui suscitent la rationalisation et la mise à niveau du contrôle douanier. Dans ce cadre, l’ADII (Administration des douanes et impôt indirects), a déjà adopté plusieurs mesures visant à se conformer aux standards internationaux.
Rappelons que, conformément aux recommandations de l’OMD en 2002, la douane marocaine a adopté plusieurs mesures relatives à la coopération douanière. Cas de l’accord de Johannesburg relatif à la coopération douanière en matière de lutte contre les fraudes. Le Maroc a en outre participé à la dernière rencontre de l’OMD tenue au Sénégal et sanctionnée par la «déclaration de Dakar», texte relatif à l’allégement des logistiques d’approvisionnement dans le commerce international et à la sécurité.
En complément à ces importants engagements, le Maroc a conclu de nombreux accords avec certains pays pour lutter contre les fraudes. Le directeur de la douane évoque l’activation du rôle du bureau régional de communication pour l’Afrique du Nord et le renforcement de la coopération avec la douane américaine en matière de lutte contre le terrorisme, le blanchiment d’argent et la protection de la propriété intellectuelle.
Par ailleurs, sur le plan national, les procédures rapides et efficaces mises en place contribueront au développement et à la mise à niveau des entreprises nationales, notamment les petites et moyennes entreprises (PME). L’ADII a, indique M. Zaghnoun, opté pour l’utilisation des techniques de renseignements et d’analyse de risques pour rationaliser le contrôle des marchandises et des personnes.
La coopération avec le secteur privé est l’option privilégiée.
Ces différentes mutations ont conduit à différents processus de mise à niveau des réglementations afin d’accompagner les changements intervenus dans le paysage international.
Pour le directeur de la douane, les pays en développement sont obligés, vus les défis à relever, à adapter leurs procédures administratives afin d’accompagner le développement économique à l’échelle internationale.
En tant que collecteur des droits et impôts douaniers, et garant de la circulation des biens, les douanes ont un rôle central dans la marche vers le développement. D’où l’utilité d’une simplification des régimes économiques en douane comme moyen de simplification des transactions commerciales et de facilitation des procédures des échanges commerciaux et la circulation des personnes.
Le tout, en adéquation avec les réglementations nationales et les accords internationaux. Preuve de ce modernisme dont le directeur de la douane a fait état à Amman, la dotation des ports marocains d’un système de contrôle par rayons X, et l’adoption du code international de sécurité des navires et des infrastructures portuaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *