La E-Finance, mode d’emploi

La toile d’araignée a révolutionné l’industrie des services financiers dans le monde entier, et plus particulièrement au sein des pays de l’Amérique du Nord. Cette nouvelle pratique commerciale qui nécessite un savoir faire particulier, exige en effet le développement de stratégies de commercialisation très complexes mais aussi la mise en place d’infrastructures technologiques de pointe. En effet, les investissements qui s’engagent dans les technologies nécessaires pour la réussite d’une telle entreprise se chiffrent à des millions de dollars. Aujourd’hui, la E-finance est présente dans pratiquement tous les secteurs de l’activité financière: banques, sociétés de financement, sociétés de placement en valeurs mobilières, sociétés de change et les gestionnaires de patrimoine. Cette nouvelle manière de faire des affaires a transformé les pratiques financières des banques et des institutions financières aussi bien sur le plan institutionnel qu’au niveau des rapports avec leurs clients.
Les institutions pratiquant la E-finance se voient disposer d’un avantage concurrentiel considérable. Car ils réalisent d’importantes économies sur le coût de leurs matières premières : la monnaie et le taux d’intérêt. Certaines banques ont même poussé leurs pratiques jusqu’à offrir l’intégralité de leurs services uniquement sur le net.
Au Maroc, les projets entrepris par les institutions financières, bancaires et autres organismes financiers pour offrir leurs services via la toile, se compte sur le bout des doigts.
Un séminaire sera organisé du 6 au 9 mars par Formatis comtentera de cerner les problématiques liées à l’utilisation de l’Internet dans des opérations bancaires, de finances et d’assurance. Au menu, la transformation progressive du secteur financier nord-américain en une E-commerce, la mise en place de relations bancaires internationales, les nouveaux business models pour le secteur bancaire, le déploiement de la plus grande solution E-banking dans le monde (cas d’école d’un leader mondial du pétrole), l’Internet banking, la réalisation d’un projet CRM ou comment mettre la relation client au coeur d’un projet d’entreprise, les nouvelles techniques d’échange de données et les problèmes d’interopérabilité entre divers autorités de certification, etc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *