La facture énergétique ressort en hausse de 4,2%

La facture énergétique ressort en hausse de 4,2%

Le Maroc ressort sur la seule période de janvier à septembre 2012 avec une facture énergétique nette de 68,145 MMDH, en hausse de 4,2% par rapport à la même période en 2011. En effet, selon les dernières statistiques énergétiques en date de la Direction de l’observation et de la programmation, relevant du ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, sur les trois premiers trimestres de 2012 les importations énergétiques ont coûté au Maroc 74,384 MMDH contre de timides exportations s’élevant à 6,239 MMDH.
Ainsi, sur la période allant de janvier à septembre 2012 les importations ont réalisé un bond de 8,8%, comparé à la même période en 2011. Cependant, le Maroc a importé principalement du gasoil-fuel pour une valeur de 26,853 MMDH, du pétrole brut pour 23,669 MMDH, du gaz de pétrole et autres hydrocarbures pour 14,726 MMDH et du charbon pour une valeur de 4,544 MMDH.
En termes de quantité, le charbon vient en tête des produits les plus importés entre janvier et septembre 2012 avec 4.515 KT, évoluant de 6,2% comparé à la même période en 2011.
Vient ensuite le gasoil-fuel dont les importations sont évaluées à 3.607 KT sur la période de janvier à septembre 2012, en recul de 1,5%, et le pétrole brut qui pour sa part s’est importé à hauteur de 3.602 KT, en recul également de 3,8%. Le gaz de pétrole et autres hydrocarbures se sont invités au pays entre janvier et septembre 2012 à raison de 2.110 KT, en hausse de 3,7% par rapport à la même période en 2011.
Pour revenir aux exportations, bien que toujours insuffisantes, le Maroc a réalisé aux trois premiers trimestres de 2012 une prouesse commerciale importante faisant booster leur valeur de 111,2%, comparé aux performances de la même période en 2011. À ce titre, le Maroc a encaissé un total de 6,239 MMDH contre 2,954 MMDH de janvier à septembre 2011. Ces exportations se composent principalement d’huiles de pétrole et lubrifiants pour une valeur de 4,279 MMDH, de gasoil et fueloil pour 1,707 milliard de dirhams, d’essence de pétrole pour 111,9 millions de dirhams, enregistrant une hausse spectaculaire de 7.847,1% et de paraffines et autres produits dérivés du pétrole pour 134,6 millions de dirhams. Autant de chiffres qui appellent à la prudence dans la consommation énergétique et à la rigueur dans la production.
Par ailleurs, les chiffres arrêtés aux trois premiers trimestres de 2012 laissent paraître une hausse en énergie nette appelée de 9,7%, comparé à la même période en 2011. Ainsi, elle s’est établie à 23.661 gigawatts/heure (GWh) contre 21.575 GWh de janvier à septembre 2011.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *