La FNAM se dote d’un nouveau bureau

La FNAM se dote d’un nouveau bureau

La Fédération nationale des associations de microcrédit (FNAM), présidé par Tariq Sijilmassi, a procédé dernièrement au renouvellement de son bureau. Ce renouvellement intervient après la tenue du dernier conseil d’administration de cette Fédération, mardi 14 octobre, à Casablanca. Ainsi, Hammou Ouhelli a été élu trésorier et Khaddouj Gharbi au poste de trésorier adjoint. En effet, le Conseil d’administration de la FNAM a mis l’accent au cours de cette réunion sur les perspectives de l’activité du micro-crédit ainsi que sur sa professionnalisation, annonce la FNAM dans un communiqué de presse.  Cette réunion  a vu aussi l’adoption de nouvelles règles prudentielles. Ces règles ont été discutées par le conseil en forme de projet de texte relatif à la mise en place de règles devant régir la classification et le provisionnement des créances en souffrance. Le conseil d’administration de la FNAM a examiné lors de sa réunion l’accord-cadre de partenariat signé entre le gouvernement et la FNAM le 15 décembre 2005 ainsi que les modalités de sa mise en œuvre et l’accès effectif aux financements promis par l’Etat. En plus, le Conseil a convenu de présenter un plan national consolidé regroupant les stratégies de développement de toutes les associations dans les meilleurs délais. Ajoutant aussi que l’un des premiers objectifs qui avaient été assignés aux membres de la FNAM a déjà été atteint. En effet, l’une des conditions majeures à l’octroi de financement était de présenter un plan d’actions permettant de faire bénéficier, à l’horizon 2010, un million de personnes des mécanismes du microcrédit. M. Sijilmassi a annoncé au cours de cette réunion aux membres du conseil que «le Centre Mohammed VI de soutien à la microfinance solidaire sera sollicité en vue d’accompagner les associations qui le souhaitent». «À ce titre, un diagnostic individualisé pourra être établi pour chaque association de micro-crédit afin de déterminer ses besoins en termes de renforcement financier et institutionnel, notamment au vu des nouvelles règles prudentielles», a ajouté M. Sijilmassi. Rappelons que la FNAM regroupe treize associations de microcrédit (AMC) d’envergure locale, régionale et nationale. Cet organisme assure le rôle de coordinateur et représentant légal entre le secteur et l’administration. Cette fédération a pour but principal d’établir les règles de déontologie relatives à l’activité de microcrédit et les soumettre à l’approbation du ministre chargé des Finances. Et ce en plus de veiller sur l’application des dispositions de la loi et des textes pris pour application ainsi que des règles de déontologie et de saisir le ministre des Finances de toutes violations y afférentes. La Fédération a aussi pour mission de proposer au ministre des Finances toute action de nature à favoriser le développement du micro-crédit. Servir d’intermédiaire entre ses membres et l’administration et ce à l’exclusion de tout autre groupement est aussi parmi les rôles de cette instance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *