La FNPI met les points sur les «i»

La FNPI met les points sur les «i»

La Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI) fait de la transparence un principe. En effet, dans une rencontre avec la presse, tenue mercredi 29 mai à Casablanca, Youssef Iben Mansour, président de la FNPI, accompagné des membres de la Fédération, ont fait le tour de toutes les questions relatives au secteur de l’immobilier. Partant des nouveautés apportées par le projet de décret approuvant le Règlement général de construction, passant par le logement pour la classe moyenne, à l’indice de prix de la DGI, la loi sur les notaires, avant d’arriver à la Vente en l’état futur d’achèvement (VEFA), tout a été dit.

Ainsi, s’agissant du projet de décret approuvant le Règlement général de construction, la FNPI ne cache pas que le document une fois mis en application sera une avancée majeure dans le domaine. «La mise en application de la nouvelle réglementation de construction permettra largement de booster le secteur et selon mon pronostic personnel elle risque de lui faire gagner entre 2 et 3 points de croissance d’un seul coup», a souligné M. Iben Mansour. Pour sa part,  Mohamed Kotbi, délégué général de la FNPI, a signalé que la durée de la procédure d’obtention du permis de construire ne dépassera plus les 2 mois contre des durées allant jusqu’à 4 ans parfois actuellement.

Et qui dit gain de temps, dit gain d’argent, et pour la FNPI si le coût de production baisse cela aura un impact direct sur le coût de commercialisation. Finalement tout le monde sort gagnant de cette histoire. «Nous espérons seulement que les différents représentants locaux de l’administration territoriale chargés de la mise en œuvre des dossiers puissent s’approprier les dispositions, et que sa mise en application sur le terrain soit conforme à l’esprit du décret tant attendu pour la simplification et l’amélioration des conditions d’investissement dans le secteur», a précisé M. Iben Mansour. À noter que le décret approuvant le Règlement général de construction sera effectif six mois après la date de sa publication au Bulletin officiel qui ne saurait tarder.

Sur le volet logement pour la classe moyenne, la FNPI soutient toujours qu’un tel projet ne pourra avoir le succès escompté qu’à travers la libération de l’accès aux promoteurs privés au foncier public ou alors la révision des prix de commercialisation. Aussi, s’agissant de l’indice des prix de l’immobilier promis par la DGI, la FNPI explique qu’une telle manœuvre ne pourra qu’être bénéfique pour l’ensemble des acteurs du secteur, voire les acquéreurs. Cependant, la publication de l’indice prendra plus de temps que prévu et sera plutôt attendue pour la fin de l’année.

Aussi, la Fédération a relevé que par rapport à la loi sur les notaires, un amendement est en cours mais qu’elle n’a pas encore eu accès à sa version finale. En effet, très critiquée pour être à l’origine du retard de plusieurs transactions immobilières, la loi sur les notaires sera bientôt amendée au grand soulagement des opérateurs du secteur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *