La Fondation Efe-Maroc s’attaque au chômage des jeunes: Plus de 3.500 bénéficiaires à Tanger

La Fondation Efe-Maroc s’attaque au chômage des jeunes: Plus de 3.500 bénéficiaires  à Tanger

La valorisation du capital humain constitue la première priorité de la nouvelle Stratégie nationale de l’emploi (SNE) (2015-2025). C’est ce qu’a affirmé le ministre de l’emploi et des affaires sociales, Abdessalam Seddiki, lors d’une table ronde organisée, jeudi 11 juin, à Tanger, sous le thème «Jeunes, entreprises et acteurs sociaux économiques partenaires pour un emploi durable».

Le ministre  a tenu à rappeler la nécessité de réviser le système éducatif marocain depuis le préscolaire jusqu’à l’université, en en y encourageant le sens de la créativité et de l’innovation durant tous les cursus. «Cela va nous aider à gagner notre défi de la modernité, de la compétitivité et de notre ouverture sur l’extérieur», a affirmé M. Seddiki.

L’intervenant a poursuivi que les universités et les centres de formation ont besoin de l’entreprise comme partie prenante dans leurs différentes missions d’éducateurs et de formateurs. «L’entrepreneur doit être au cœur de la formation et de mieux se rapprocher des étudiants à travers ses visites aux universités et aux centres de formation,…», a dit M. Seddiki.
Organisée par la Fondation de l’éducation pour l’emploi (Efe)-Maroc, cette table ronde a réussi à réunir les professionnels et les acteurs du Nord pour mieux cerner les opportunités de l’employabilité et de l’emploi durable des jeunes de la région.

Le choix de Tanger pour l’organisation de cet événement n’est pas fortuit du fait que «la région participe au PIB national à hauteur de 7,9%, connaît une amélioration exponentielle de ses principaux indicateurs macroéconomiques, mais aussi de son taux de scolarisation qui a atteint plus de 96%», selon les organisateurs.

Malgré la grande dynamique économique que connaît la région Tanger-Tétouan, celle-ci n’en demeure pas moins touchée par la problématique du chômage (avec un taux de 17%), où le taux moyen national s’établit à 9,9% en 2014. «Le volume des investissements réalisés dans la région a certes contribué à hisser le taux d’accroissement du PIB par habitant, mais reste en deçà de la moyenne nationale. Idem pour le taux d’employabilité et de création de richesses dans la région au regard de ses potentialités réelles», a souligné le président de la Fondation Efe-Maroc, Omar Chaabi.

Ce responsable a mis en exergue les programmes de formation initiés par la Fondation et en partenariat aussi bien par le secteur public que privé. Ces programmes de formation qui sont mis en place, selon les standards internationaux, visent à aider les jeunes à mieux intégrer la vie professionnelle. Ils ont ainsi profité à plus de 14.000 jeunes au niveau national. «Le nombre de bénéficiaires au niveau de Tanger a atteint plus de 3.500», a tenu à préciser M. Chaabi. 

En plus de la remise des attestations des lauréats Efe-Maroc, le programme de cet événement a comporté la signature de cinq conventions de partenariat liant la Fondation avec cinq autres institutions, dont l’Institut supérieur international du tourisme (ISIT) de Tanger, le Centre des jeunes dirigeants-section du Nord et le Club des financiers du Nord.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *