La Fondation Initiative AAA voit le jour

La Fondation Initiative AAA voit le jour

Un pas en avant pour le financement de l’agriculture en Afrique                                                         

La fondation ambitionne de faciliter l’accès des porteurs de projets d’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques aux investisseurs, partenaires au développement, donateurs ou bailleurs de fonds.

C’est désormais chose faite. La Fondation Initiative AAA a été lancée. Dans le détail, la Fondation pour l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques aura pour mission de défendre la cause de l’agriculture africaine et, particulièrement, celle de l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques et constituer une force de proposition auprès des pouvoirs publics africains en vue d’inscrire, de manière prioritaire, des projets relatifs à l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques, dans leurs politiques publiques. Cette fondation aura pour rôle de promouvoir le débat et l’échange d’idées concernant la question de l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques et de fournir des services d’assistance, de conseil, d’expertise, d’évaluation, d’audit et d’inspection en rapport avec l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques et toutes les questions stratégiques qui y sont liées.

Elle va contribuer, dans le cadre de l’assistance technique, au partage de bonnes pratiques et au transfert de technologie, de compétences et de savoirs dans le domaine de l’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques. La fondation ambitionne de faciliter l’accès des porteurs de projets d’adaptation de l’agriculture africaine aux changements climatiques aux investisseurs, partenaires au développement, donateurs ou bailleurs de fonds. Elle vise également à accompagner les porteurs de projets dans le cadre du montage et de la soumission de leurs projets aux investisseurs et bailleurs de fonds. Elle permettra aussi de favoriser la coopération bilatérale, régionale et internationale entre les instances africaines et agira en faveur de l’émergence de coalitions et de partenariats stratégiques (avec les Etats, organisations non gouvernementales, acteurs privés, fonds, etc.). 

La fondation AAA compte parmi ses membres Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts du Royaume du Maroc (ès qualités), Mohcine Jazouli, ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale chargé de la coopération africaine du Royaume du Maroc (ès qualités), Mamadou Sangafowa Coulibaly (intuitu personæ), ministre de l’agriculture et du développement rural de la République de Côte d’Ivoire et ex- président de la Conférence régionale des ministres de l’agriculture de la FAO,  Audu Ogbeh, ministre de l’agriculture et du développement rural de la République du Nigeria (ès qualités), Ahmed Réda Chami, président du Conseil économique, social et environnemental du Royaume du Maroc (ès qualités), et Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement (ès qualités).

Notons que la Fondation AAA a été créée à l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Globalement, l’initiative AAA a pour ambition de réduire la vulnérabilité de l’agriculture africaine face aux changements climatiques. Elle a été lancée et portée par le Maroc lors de la COP22 qui s’est tenue à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016.

Articles similaires

1 Comment

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *