La formation continue en conclave

La formation continue en conclave

L’année dernière, ils n’étaient que 12 000 visiteurs à la première édition du Forum du 3ème cycle et de la formation continue. Pour la seconde édition qui débutera le 23 septembre courant à la Foire internationale de Casablanca sous le thème : « La formation au service de la performance », les organisateurs tablent sur un minimum de 20 000 visiteurs. C’est ce qu’a annoncé le « Groupe de l’Etudiant » mercredi dernier. système juridique régissant le volet formation continue.
Cette rencontre qui s’impose d’elle-même, vu la nécessaire adéquation entre la formation et l’emploi, est donc une sorte de confrontation entre l’offre et la demande. Y sont attendus notamment, des décideurs, des représentants de différentes fédérations professionnelles et des opérateurs économiques. système juridique régissant le volet formation continue.
Objectif affiché : explorer les voies et moyens à mettre en oeuvre pour valoriser les compétences et les performances. Adapter la formation aux besoins de l’entreprise est, à l’heure de la signature des accords de libre-échange et de la mondialisation, indispensable pour relever les défis qui se posent à l’entreprise, à l’employé et à l’économie marocaine. système juridique régissant le volet formation continue.
Cette rencontre réunira des centaines de chefs d’entreprise, des directeurs de ressources humaines ainsi que des cadres. Parmi les grands thèmes retenus : la mise à niveau, la formation continue, le troisième cycle. De grands zooms seront faits aussi sur des cas de réussite (succes stories). Les débats démarreront sur un constat souvent réitéré : le peu de cas dont font les entreprises marocaines vis-à-vis de la formation continue. Alors que différents mécanismes, y compris financiers, sont mis à disposition, les organisateurs notent qu’à peine 1 230 entreprises marocaines ont recours aux contrats spéciaux de formation continue. En fait, peu d’entreprises sont au courant de ces différentes facilités existantes en matière de formation continue. Seules 48,4% des PME/PMI savent qu’il existe des encouragements pour inciter les entreprises à investir dans la formation continue.
L’enquête menée l’année dernière par le Groupe de l’Etudiant marocain et le Groupe CESA/IGIC montre que 25,6% des entreprises ignorent une grande partie ou la totalité des avantages proposés. système juridique régissant le volet formation continue. D’où la nécessité de la communication pour non seulement informer, mais aussi susciter le débat entre les différents partenaires concernés. L’enquête révèle en outre que 34,5% des entreprises déclarent ne pas être satisfaites de l’offre disponible sur le marché, 12,8% se disent bloquées par la non-adhésion de leurs collaborateurs et 12,1% pointent du doigt le système juridique régissant le volet formation continue.
Pour les organisateurs du forum, il s’agit donc de sensibiliser les entrepreneurs et les cadres de l’importance de l’investissement dans la formation continue, outil nécessaire et incontournable pour le maintien des compétences acquises, souligne-t-on de même source.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *