La maintenance a son Centre d’Excellence

La concurrence internationale est de plus en plus rude et dans la « guerre économique » actuelle, les entreprises sont appelées plus que jamais à réduire leurs coûts et à augmenter la qualité de leurs produits. A cet effet, la maintenance constitue un axe stratégique à développer. « Grâce à une maintenance de bonne qualité, une entreprise peut atteindre de plus hauts degrés d’efficacité, de rentabilité et de productivité », souligne Omar Akalay, expert marocain et professeur d’économie à l’Université Mohammed V de Rabat. Malgré les investissements importants réalisés par le public et le privé, bien du travail reste à faire en matière d’entretien et de maintenance. Il est nécessaire donc de développer une stratégie claire notamment dans les domaines de l’information, de la communication et de la formation. C’est ainsi que les pouvoirs publics sont appelés à mettre à la disposition des écoles d’ingénieurs, par exemple, davantage de moyens pour développer ce créneau. « Le développement des centres de compétence ou d’excellence sera désormais l’un des vecteurs d’une nouvelle culture technologique pour les travailleurs, les demandeurs d’emploi, les étudiants et leurs maîtres, les chefs et cadres d’entreprise qui, en y faisant fructifier leurs compétences, garantiront la prospérité collective et individuelle », poursuit Omar Akalay. C’est dans cet esprit qu’un projet a été lancé grâce au soutien de la coopération belge. Le Centre d’Excellence en Maintenance Assistée par les Technologies de l’Information et de la Communication « CEMATIC ». Celui-ci mettra à la disposition des entreprises et des administrations marocaines et éventuellement africaines la connaissance des moyens organisationnels, méthodologiques et managériaux. Il s’interessera notamment à la maintenance et sa gestion assistée par ordinateur, aux technologies de l’Information et de la communication appliquées à la maintenance et à la gestion des entreprises, le management et la maîtrise des risques et le génie industriel. Autre activité du CEMATIC: la formation inter-entreprises. Il s’agit de bénéficier de promouvoir l’échange d’expériences entre entreprises afin d’accéder à un savoir-faire à un coût réduit. En outre, le Centre assurera une formation sur mesure. En d’autres termes, adapter les programmes de formation à l’organisation bénéficiaire, élaborer des réponses pertinentes par rapport aux besoins et attentes des entreprises et construire ensemble des plans de formation ciblés. Cette mission d’accompagnement consiste également à rechercher des pistes d’amélioration du fonctionnement de l’entreprise par la mise en pratique de méthodes et techniques de travail bien précises. En matière d’expertise, le CEMATIC sera appelé à opérer auprès des sociétés et des administrations qui le souhaitent. Le Centre sera hébergé dans les locaux de l’Ecole Nationale de l’Industrie Minière (ENIM) à Rabat. Le choix de la capitale n’est pas fortuit: les principales écoles d’ingénieurs se situent en majorité à Rabat. Ce qui implique la disponibilité d’une réserve de ressources et de compétences de haut niveau. L’ENIM a été la première école d’ingénieurs marocaines formant des ingénieurs d’Etat (Bac+5) à vocation maintenance industrielle avec aussi un laboratoire de recherche & Développement spécialisé en maintenance fondé par le Pr M’hamed Tahiri, également l’initiateur du projet CEMATIC. Parmi les principaux partenaires marocains du projet « CEMATIC », citons le ministère de l’Energie et Mines et le Cabinet « Cognitiva ». Des négociations sont en cours avec l’OCP, l’ONA, l’ONCF et Ynna Holding. Des partenaires étrangers soutiennent ce projet. C’est le cas du Centre d’Excellence en Maintenance (Belgique), l’Université Laval (Canada), l’Université de Technologie de Compiègne (France), l’équipe de recherche sur l’ingénierie de maintenance et de la télémaintenance du laboratoire d’automatique de Besançon, et l’association belge de maintenance « BEMAS » ainsi que l’association française des ingénieurs de maintenance « AFIM ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *