La mise à niveau du système éducatif

Le soutien à l’effort de réhabilitation de l’école est devenu une réalité.  L’association Al Jisr pour le partenariat Ecole-Entreprise, placée sous la présidence d’honneur de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en a fait son cheval de bataille. Le vendredi 6 juin dernier, le siège social de cette association a été officiellement inauguré par le ministre de l’éducation national et de la jeunesse Habib El Malki. En présence du président fondateur d’Al Jisr, Abdelhak Bennani (président de Wafabank), du président délégué, Taieb Chkili ainsi que les membres du conseil d’administration, des comités de soutien, de nombreuses personnalités du monde des affaires et de l’éducation, la vision et les objectifs de l’association ont été exposés. En faisant référence à de nombreux exemples dont le plus proche est le modèle espagnol, le président fondateur d’Al Jisr, Abdelhak Bennani, a démontré que le niveau de développement d’un pays n’est pas uniquement lié à ses indicateurs économiques et ses équilibres financiers mais aussi à ses performances sociales et la qualité de son capital humain. « C’est pourquoi, la mise à niveau de l’Ecole et du système éducatif dans son ensemble est l’affaire de toute la société et en premier lieu des opérateurs économiques » a déclaré Abdelhak Bennani.
Pour sa part, le ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse a insisté sur la force du réseau des entreprises modernes et des établissements bancaires qui est à même de contribuer à la réhabilitation des établissements scolaires et à la formation de lauréats adaptés aux besoins économiques et sociaux du pays, dès lors qu’une volonté citoyenne est présente et l’effort canalisé. « De par les compétences et le savoir-faire dont ils disposent et du fait de la relation fondamentale «client-fournisseur» qu’il a avec le système éducatif ce réseau d’entreprises constitue une force de progrès incomparable», estimait Habib El Malki. Depuis sa création et sous l’impulsion d’un certain nombre de responsables de la société civile, de l’administration et du secteur privé, la mise à niveau des établissements d’enseignement public est en marche. Concrètement, Al jisr vise l’amélioration des conditions de certains établissements scolaires. Elle s’emploie à inciter les différents acteurs (enseignants, parents d’élèves, entrepreneurs) à s’impliquer de manière plus active dans l’amélioration de la vie au sein de l’école. Les plans d’action établis par les différents comités de cette association portent sur l’amélioration des infrastructures de l’école (réfection de bâtiments, sanitaires), la réduction d’entraves à la scolarité (soins de santé, fournitures scolaires, lunettes), l’aménagement d’espaces éducatifs et récréatifs, la création de bibliothèques et l’organisation d’activités parascolaires. Dans ce sens, trente réalisations de partenariat générant un financement pour cinq ans dont environ 900 000 DH la première année, ont été réalisées par l’association. Al Jisr a signé en mai dernier un accord de partenariat avec le ministère de l’éducation nationale portant sur la mise à disposition des locaux, une logistique et du personnel d’encadrement. En parallèle, une convention de parrainage avec le Groupe Wafabank lui assurant une subvention permanente pour son fonctionnement a été signée.  À travers tout le Maroc, des comités de soutien ont été créés dans plusieurs écoles urbaines, semi-urbaines et rurales. Constitués de représentants d’entreprises, du personnel de l’école et de membres d’associations de parents d’élèves, ces comités permettrant une meilleure délocalisation au niveau de la région de la politique nationale d’Al Jisr. Chaque comité est chargé d’élaborer son propre projet d’établissement en concertation avec l’ensemble de la communauté de l’école et doit avoir pour objectifs la contribution à l’amélioration des méthodes et des conditions d’apprentissage, le développement d’une culture d’évaluation des performances, l’ouverture de l’école sur son environnement par l’organisation d’activités d’éveil, de rencontres de visites et d’autres. Aussi, l’encouragement des parents, des élèves et des enseignants à participer à la vie de leur école est sollicité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *