La nouvelle gare CTM de Tanger voit le jour

La nouvelle gare CTM de Tanger  voit le jour

La CTM poursuit le renforcement des infrastructures et des réseaux d’accueil de ses clients. Le leader national du transport de passagers a, à cet effet, inauguré en grande pompe, vendredi dernier, sa nouvelle gare routière de Tanger.

Et ce, en présence du ministre délégué auprès du ministre de l’équipement, du transport et de la logistique chargé du transport Mohamed Najib Boulif, le maire de Tanger Fouad El Omari, le président-directeur général de CTM Ezzoubeir Errhaimini, ainsi que d’autres personnalités du monde du transport.

Selon les responsables de ce projet, celui-ci, qui s’inscrit dans la dynamique de croissance et de renforcement de son réseau, permet de générer 30 emplois directs et plus de 50 emplois indirects. «Ce projet vient améliorer l’expérience de voyage avec notre compagnie», a indiqué M. Errhaimini.

Très attendu, ce projet est bien équipé, selon les nouvelles gares privées du réseau CTM. «Il met à la disposition de nos clients des espaces et services de qualité qui offrent encore plus de confort et de sécurité aux passagers», a souligné M. Errhaimini.

Par ailleurs, la construction de cette nouvelle gare a mobilisé un investissement global de 33 millions de dirhams pour accompagner particulièrement les grands projets structurels, prévus dans le cadre du programme royal Tanger-Métropole. Elle est destinée à accueillir 250.000 passagers par an.

«L’ouverture de cette nouvelle gare s’inscrit dans le programme de réforme du transport routier en vue de relever le niveau des services offerts par le secteur», a souligné M. Boulif, appelant à la généralisation de ce genre de projet aux autres villes du Royaume.

Il est à préciser que la CTM a opté pour la zone Mghogha pour la construction de cette nouvelle gare, et ce, sur une importante superficie de 1.400 m2. Ce projet permet, en plus de l’amélioration de la capacité d’accueil, «d’offrir une plus grande proximité aux voyageurs et de répondre de manière efficace à la demande croissante des passagers.

L’accessibilité est améliorée grâce à un positionnement géographique qui donne une connexion rapide aux axes autoroutiers en direction de Rabat, Casablanca, Marrakech ainsi que les axes Tétouan et Fès, Oujda», selon les responsables de ce projet.

Dotée d’un salon Premium, la nouvelle gare routière accueille aussi le service d’autocars de Luxe CTM Premium, qui desservira la ligne quotidienne vers Casablanca et Rabat. Cet édifice abrite également une agence Messagerie avec un plus large espace de stockage et distribution de marchandises. Et comme c’est le cas pour les nouvelles gares CTM, ce projet comporte une salle de prière et un local destiné aux conducteurs de la compagnie.

Outre le projet de restructuration et de rénovation d’anciennes gares, dont celle de Rabat, la CTM étudie, dans un premier temps, celui de création de deux autres à Tétouan et Meknès. La compagnie met de même le paquet sur la formation de son personnel.

Elle a procédé, dans ce cadre, à la signature avec l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) d’une convention portant sur le renforcement de la qualification des conducteurs de ses autocars. D’un total de 40 bénéficiaires, la première promotion «sortira en janvier 2015», a ajouté M. Errhaimini.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *