La part de l’investissement étranger à la bourse de Casablanca en progression

Selon un document de cet organisme régulateur des transactions boursières, le montant de l’investissement étranger en actions cotées à la bourse de Casablanca est passé de 61 milliards de dirhams (plus de 7 milliards de dollars US) en 2004 à 90 milliards DHs en 2005, soit une hausse de 46,5%.

Le document souligne que l’essentiel de l’investissement étranger en actions cotées est réalisé sous forme de participations stratégiques. Ces dernières, relève-t-on, représentent 92% de l’investissement étranger en 2005, soit 78 milliards de dirhams, contre 54 milliards en 2004 et 23 milliards en 2003.

Le CDVM fait ressortir que de ce fait, et bien qu’il ait connu une progression continue, le flottant détenu par les étrangers et les Marocains Résidents à l’Etranger (MRE) "reste faible dans la mesure où il représente 2,6% de la capitalisation boursière à fin décembre 2005, contre 1,9% à fin 2004 et 1,5% à fin 2003 ".

Concernant l’investissement étranger en titres d’OPCVM (Organismes de Placements Collectifs en Valeurs Mobilières), la même source indique qu’il s’élève à 566 millions de dirhams en 2005, en augmentation de 4,6% par rapport à 2004. Cet investissement est réalisé à hauteur de 64% par les MRE.

L’accroissement de l’investissement étranger en actions, explique le document, est dû, d’une part, à l’augmentation de la participation de Vivendi Telecom International dans le capital de Maroc Telecom de 35% en 2004 à 51% en 2005 et, d’autre part, à la performance générale de la Bourse de Casablanca qui a connu une évolution positive de 22,5% en 2005.

L’analyse par nationalité révèle, par ailleurs, que l’investissement étranger est dominé à hauteur de 75% par les personnes morales françaises, qui détiennent 25% de la capitalisation boursière.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *