La performance logistique en débat à Tanger

La performance logistique en débat à Tanger

Réfléchir et débattre des actions à mettre en œuvre pour améliorer la performance logistique au Maroc en général et la région du nord en particulier. Tel a été l’objectif principal de la première édition de Tangier Logistics Day organisée, jeudi 28 janvier, sous le thème «La performance logistique : facteur clef de compétitivité des entreprises». Cet événement, que les organisateurs envisagent, «vu son importance, d’organiser deux fois par an, constitue un lieu de débat et d’échange d’expériences entre les différents acteurs de la chaîne logistique.

Les prochaines éditions se tiendront sous forme de workshops ou ateliers de travail pour chercher à optimiser les transits des camions TIR», a indiqué Khalid Azzouzi, président de la commission logistique au sein de l’Association marocaine de l’industrie et du commerce de l’automobile (AMICA), qui participait en tant que modérateur du premier panel programmé dans le cadre de cette première édition.

Intervenant à cette occasion, Najlaa Diouri, directrice générale de Tanger Med Port Authority (TMPA), a rappelé les mesures réalisées et celles prévues par Tanger-Med pour améliorer sa performance logistique. D’autant que cette plate-forme portuaire connaît, selon l’intervenante, une forte croissance au niveau du trafic TIR, avec 237.000 camions TIR en 2015, soit «une croissance de 8% pour plus de 5.800.000 de tonnes», a-t-elle poursuivi. Parmi les plus importantes améliorations prévues en termes d’infrastructures, l’intervenante a fait part du projet de réalisation d’une nouvelle zone de contrôle douanier et sanitaire à l’export permettant de ramener le temps moyen de passage portuaire à 2 heures au lieu de 4.

D’un investissement global de 300 millions de dirhams, «ce projet est prévu d’être achevé pour la fin de l’année en cours», a dit Mme Diouri, faisant remarquer que Tanger Med est déjà doté d’une zone de contrôle dédiée aux conteneurs à l’import, dont «les résultats sont très satisfaisants». De son côté, Ahmed Jaïd, chef de la division de la facilitation des procédures et des investissements à l’administration des douanes et impôts indirects, a souligné l’importance de la douane en tant que partenaire majeur de la chaîne portuaire permettant d’accompagner Tanger Med dans son grand développement du trafic TIR.

Parmi les nouvelles mesures prises dans ce contexte par les services douaniers en coordination avec les responsables de TMPA, figure la dématérialisation progressive du processus de dédouanement avec comme objectif d’atteindre «zéro papier». 

Les travaux de cet événement ont été aussi marqués par la présentation des expériences des deux ports d’Anvers (Belgique) et Dunkerque (France) et les efforts déployés pour améliorer la fluidité de leur trafic TIR.

Ayant beaucoup de similitudes avec Tanger Med, en particulier en termes d’infrastructures leur permettant d’accueillir les plus grands navires internationaux, les deux ports européens continuent de prendre le dessus sur la plate-forme portuaire tangéroise avec leurs meilleurs temps de passage respectifs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *