La place de la région dans le tourisme : L’exemple français

L’éclairage de Bruno Fareniaux, directeur du Tourisme auprès du secrétariat d’Etat français est à retenir à plus d’un titre. Il a fait le point sur la place de la région dans l’organisation du tourisme. M. Fareniaux a rappelé les étapes décisives franchies en France avant que la région soit un moteur du développement touristique.
L’acte de décentralisation a été entrepris en 1980. En 1983, seul le tourisme de nature a été géré selon une visibilité d’ensemble. Quatre ans après, un texte de loi a été adopté pour la création des comités régionaux du tourisme. Cette législation a introduit le schéma général du tourisme. De 1987 à 1992, un vide a été observé au niveau de la politique de régionalisation au profit du secteur. L’année 92 est une date clé dans la mesure où il a eu la signature d’un contrat programme pour cinq ans . Celui-ci a mis fin à la confusion qui a régné dans l’organisation du secteur. Ce contrat a précisé les compétences des différents organismes impliqués dans ce secteur.
Le couronnement des actions entreprises en France pour reconnaître la participation du tourisme dans le développement économique et social s’est traduit en 2000 par l’adoption du code du tourisme. Ce code a consacré la place que doit jouer la région dans la gestion du secteur.
Si l’Etat est garant des grands équilibres, la région est devenue un moteur essentiel voire indispensable pour la promotion touristique. Ainsi dans le contrat plan conclu entre les opérateurs et les pouvoirs publics, les objectifs sont définis région par région. Une méthode qui semble aujourd’hui efficace pour évaluer les résultats.
Ce qu’il faut retenir de l’expérience française, c’est tout le chemin parcouru avant la mise en place d’un code propre à l’industrie touristique. Le Maroc s’aligne sur la même démarche en mettant en avant la place de la région dans le développement économique. M. Fareniaux a d’ailleurs salué la stratégie entamée à ce niveau par le pays reposant sur la concertation entre les différents acteurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *