La politique énergétique du Maroc pour soutenir le secteur agricole mise en avant par OBG

La politique énergétique du Maroc pour soutenir le secteur agricole mise en avant par OBG

2,3 milliards de dirhams alloués pour l’investissement dans l’énergie solaire

200 millions d’euros, c’est le montant investi par le Maroc dans l’énergie solaire pour soutenir le secteur agricole, dévoilé récemment par Oxford Business Group (OBG). Les nouvelles politiques publiques en matière d’énergie solaire au Maroc devraient favoriser l’adoption de pratiques de consommation d’énergies durables dans le secteur agricole, indique le groupe. Celui-ci a rappelé qu’au début août, le ministère de l’énergie, des mines et du développement durable a alloué une enveloppe de 2,3 milliards de dirhams pour des investissements dans l’énergie solaire, notamment pour des projets susceptibles d’améliorer la production agricole. A ce stade, cette enveloppe est destinée «à promouvoir l’utilisation de l’énergie solaire pour alimenter les pompes à eau destinées à l’irrigation des cultures dans le cadre d’un projet qui vise à donner accès à l’irrigation à 100.000 hectares de terres agricoles supplémentaires d’ici 2021», précise la même source. Cette stratégie vise également à réduire la consommation de butane dans les activités agricoles.

Dans son document, Oxford Business Group met en exergue la politique énergétique du Maroc et explique à cet égard que le pays ne cesse de se rapprocher de l’objectif d’atteindre 42% d’électricité renouvelable d’ici 2020 et 52% d’ici 2030. Dans le même sens, le groupe a aussi mis en avant la stratégie visant à intégrer au réseau électrique national une capacité additionnelle de production de 10.000 MW à partir d’énergies renouvelables d’ici 2030, soit 4.560 MW pour le solaire, 4.200 MW pour l’éolien et 1.130 MW en provenance de nouveaux barrages hydroélectriques. Concernant l’énergie éolienne, celle-ci constituera le deuxième fournisseur d’énergie verte, précise Oxford Business Group.

A ce titre, le groupe souligne que le pays abrite déjà le plus grand parc éolien d’Afrique. Un parc doté d’une capacité installée de 300 MW. le Groupe rappelle que le complexe éolien mis en service il y a trois années près de la ville de Tarfaya alimente 1,5 million de foyers en électricité et a contribué à réduire les émissions de CO2 du pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *