La première tranche de Casanearshore voit le jour

La première tranche de Casanearshore voit le jour

La première tranche du projet de la zone d’offshoring «Casanearshore» a été inaugurée jeudi 16 octobre par SM le Roi Mohammed VI. Ce projet est dédié aux activités de service informatiques, de traitement des données et des processus métier. La réalisation de ce parc a nécessité une enveloppe budgétaire globale de 3,4 milliards de dirhams. Casanearshore a été lancé officiellement par le Souverain, en décembre 2005 dans le cadre du programme émergence. Ce projet porté par MEDZ est mené en partenariat entre le Groupe CDG, le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies ainsi que la wilaya et la ville de Casablanca. Casanearshore est devenu, deux ans plus tard, le premier centre d’affaires francophone dédié aux activités de BPO (externalisation des processus métiers) et ITO (externalisation des traitements informatiques).S’étalant sur un plateau de 53 hectares, le parc est situé au cœur d’un parc boisé, sur la route qui relie Casablanca à l’aéroport international Mohammed V. Doté d’une taille importante et bénéficiant d’un emplacement géographique stratégique, Casa- nearshore Park offre des espaces de bureaux et de services qui s’étendent sur plus de 300 000 m². Ce projet prévoit de créer environ 26.000 emplois et de contribuer à la réalisation d’un chiffre d’affaire d’environ 11 milliards dirhams à l’horizon 2012. En effet, MEDZ, filiale de CDG Développement, a fait émerger trois zones spécialement dédiées à l’offshoring , à savoir Casanearshore, Technopolis et bientôt Fès Shore avec une offre d’infrastructures et de services au niveau des meilleurs standards de qualité et de coût.
«En s’engageant depuis quelques années dans une politique d’encouragement des investissements extérieurs et d’instauration d’un climat d’affaires favorable, le Maroc montre son ardente volonté d’aller de l’avant», a souligné Mohamed Ali Ghannam, président du directoire de MEDZ. La zone «Casanearshore» offre des services en matière de communications, de transmission, outre des services généraux. Elle abrite d’autre part un restaurant, une banque, un bureau de poste, un terrain de sport et un centre commercial et présente aux investisseurs un haut niveau de compétitivité concernant notamment le système fiscal. La stratégie offschoring au Maroc, qui cible notamment les pays francophones, prévoit la contribution à hauteur de 15 milliards de dirhams au PIB et de 15 milliards à la balance commerciale à l’horizon 2015 ainsi que la création de 91.000 postes d’emploi.


Une offre complète en faveur des opérateurs


• Des infrastructures et des
services performants, à des
coûts compétitifs à l’international.  
 • Un cadre législatif et des
incitations fiscales attrayants  
 • Un vivier considérable de
ressources humaines qualifiées.   
 • Un environnement et une qualité de vie hors pair.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *