La presse irlandaise dénonce «la vente» du pays

La presse irlandaise jugeait, lundi, trop exigeant et douloureux le plan d’aide international mis au point par l’UE et le Fonds monétaire international, condamnant en particulier la sévère ponction dans le fonds de réserve des retraites qui reviendra à «vendre» le pays. «Jeté aux égouts», écrit en une l’Irish Daily Mail. Dans un éditorial titré «Nous tombons sans filet de sécurité», le tabloïde dénonce la contribution que Dublin devra faire au plan international, à hauteur de 17,5 milliards d’euros (23,2 milliards de dollars), en puisant notamment 12,5 milliards d’euros sur le Fonds national de réserve des retraites. Le «petit cochon national est vidé». «Ils ont volé le fonds de retraites pour aider leurs amis les riches banquiers. Le gouvernement a littéralement vendu le pays», renchérit l’Irish Daily Mirror. S’adressant au Premier ministre irlandais Brian Cowen, l’Irish Daily Star avertit: «Vous avez intérêt à être certain, M. Cowen, que vous n’avez pas siphonné notre fonds de retraites pour vous être fait mener en bateau par nos collègues de l’UE et du FMI». Le plan «nous condamne sur des générations à une dette effroyable», ajoute l’Irish Sun, jugeant «très sévère» le taux d’intérêt de 5,8% demandé, et qui est plus élevé que celui exigé de la Grèce lors de son plan d’aide au printemps (5,2%). «C’est rêver que de penser que les Irlandais peuvent se permettre de payer cette facture. Le contribuable devra tout porter sur ses épaules, tandis que les détenteurs d’obligations restent impunis. C’est un scandale, un pur scandale». «L’Irlande paralysée par des intérêts de 10 milliards par an», titre l’Irish Examiner. «Au lieu de sauver l’Etat, (le plan international) pourrait le saborder». L’Irish Independent estime aussi «décevant» le taux d’intérêt, mais juge que «d’une manière ou d’une autre, (les Irlandais) doivent trouver le moyen de payer et le plan doit fonctionner». «Ponctionner 12 milliards d’euros du fonds de retraites pourrait avoir des conséquences significatives pour les retraites publiques», reconnaît l’Irish Times, mais le plan est «essentiel». Il sera «difficile à avaler pour beaucoup, mais un accord est mieux que pas d’accord du tout». Les ministres des Finances de l’UE ont adopté dimanche un programme d’aide de l’UE et du FMI pour l’Irlande, destiné notamment à renflouer les banques de l’ancien «tigre celtique».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *