La production céréalière atteint 80 millions de quintaux à fin juin

Un volume de 80 millions de quintaux. Telle est la première estimation de la production des trois céréales au titre de la campagne agricole 2009-2010. Ce chiffre, mis en relief dans le bulletin d’information sur le marché des céréales et des légumineuses, montre une baisse de 22% par rapport à la production de la campagne précédente et une hausse de 31% par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Selon le bulletin élaboré par l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL), la collecte des céréales a atteint, à fin juin 2010, les 8,90 millions de quintaux. Ainsi, le secteur enregistre une baisse de 25% par rapport à la campagne précédente ainsi qu’une hausse de 12% par rapport à la moyenne quinquennale de la période 2005-2009. Selon le bulletin de l’ONICL, le blé tendre se situe en tête. Il prédomine avec un volume collecté de 8,86 millions de quintaux. Selon la même source, ce volume équivaut à environ 23% de la production de cette céréale. Ce taux étant de l’ordre de 11% pour l’ensemble des céréales, souligne l’ONICL dans son bulletin. En répartissant par groupes d’opérateurs, les parts d’intervention des commerçants, des coopératives et des minoriteries industrielles sur le blé tendre s’élèvent, respectivement, à 74,5, 9,2 et 16,3% du volume collecté. En les comparant à la campagne précédente, ces parts étaient successivement de 75, 12 et 13%. De même la répartition géographique, souligne que Fès-Boulmane occupe la première place avec un total de collecte du blé tendre estimé à 32%. En seconde place se positionnent, en parallèle, les régions de Meknès-Tafilalet et du Grand Casablanca avec une part de 10% chacune. Pour leurs parts, les régions du Souss-Massa, Chaouia-Ouardigha et Doukkala-Abda ont réalisé, à fin juin 2010, une collecte globale de 9% chacune. De même, le cours moyen des principales céréales à fin juin 2010 a connu une hausse. De même, le cours du blé tendre a varié de 254 à 280 DH le quintal, le blé dur de 267 à 320 DH le quintal , l’orge de 160 à 220 DH le quintal et le maïs de 253 à 395 DH le quintal. Par ailleurs, la collecte des légumineuses s’est élevée à 4,4 mille quintaux à fin juin 2010 contre 31,6 milles quintaux enregistrés à la même date durant la campagne précédente. En outre, les stocks de légumineuses alimentaires déclarées détenus par les organismes  stockeurs s’élèvent à plus de 337 mille quintaux provenant aussi bien de l’importation que de la production locale. Leur répartition par type de légumineuses s’avère comme suit: les fèves occupent la première place avec un volume de 250. 356 quintaux, suivies par les lentilles 59.479 quintaux, les pois chiches 13.937 quintaux et haricots 13.537 quintaux. Selon l’ONICL ont enregistré une hausse de 136%, comparativement au mois précédent. Par produit, l’ONICL indique que les fèves ont augmenté de 359%, les haricots de 10%, tandis que les pois chiches ont baissé de 17% au moment où les lentilles sont presque restées inchangées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *