La production de la pastèque atteint 45.600 tonnes dans la zone d’action de l’ORMVA de Ouarzazate

La production de la pastèque atteint 45.600 tonnes dans la zone d’action de l’ORMVA de Ouarzazate

La production de la pastèque a atteint 45.600 tonnes au titre de la saison agricole 2011, dans la zone d’action de l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole (ORMVA) de Ouarzazate, qui comprend les provinces de Ouarzazate, Zagora et Tinghir.
La superficie réalisée au titre de l’exercice 2011 a atteint 760 hectares (ha) contre 500 ha l’année écoulée, alors que le rendement par hectare s’élève à 60 tonnes, indique un bilan de l’ORMVAO.
La province de Zagora s’accapare la part du lion avec une production de 36.000 tonnes, sur une superficie totale de 600 ha, en particulier dans la région d’El Faija.
Concernant la province de Tinghir, la pastèque est cultivée sur une superficie de 120 ha, avec une production totale de 7.200 tonnes.
La culture de la pastèque occupe, au niveau de la province d’Ouarzazate, une superficie d’environ 40 ha avec une production totale de 40 tonnes.
Cette culture se caractérise, dans la région de Ouarzazate, par sa précocité et son goût gustatif bien apprécié par le consommateur et contribue à la valorisation de la micropropriété oasienne.
La zone d’action de l’ORMVA de Ouarzazate produit trois principales variétés de la pastèque, Dumara, Vesta et Delta. La majorité de la production, environ 70 pc, est commercialisée hors zone, notamment Agadir, Casablanca et Marrakech, alors que le reste est écoulé dans les centres urbains ainsi que les souks hebdomadaires de la zone.
Cette culture contribue à créer un dynamisme économique dans la province de Ouarzazate. Ainsi, un hectare de pastèque permet de régénérer entre 60.000 et 75.000 dirhams net, de créer d’environ 50 journées de travail et de créer de l’emploi indirect, assure l’Office.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *