La production industrielle fléchit au mois de février

La production industrielle fléchit au mois de février

La production industrielle au Maroc a enregistré un repli au mois de février. Ce constat a été relevé par la dernière enquête mensuelle de conjoncture industrielle de Bank Al-Maghrib. Cette enquête d’opinion, menée auprès de 400 entreprises opérant dans le secteur industriel national, dévoile que 51% des réponses soulignent une régression du secteur contre 27% signalant un développement de l’activité , soit un solde négatif de 24%. Les conclusions de ce sondage qualitatif démontrent que l’activité des industries agroalimentaires et des industries chimiques et parachimiques a connu un fléchissement alors que les autres branches ont préservé leur hausse. Cette baisse est attribuable aux intempéries survenues au niveau national en février, indique Bank Al-Maghrib. Malgré ce recul, les industriels tablent sur de bonnes perspectives. À l’exception des opérateurs des industries du textile et du cuir qui tablent sur une quasi stagnation de la production, les opérateurs des différentes industries anticipent un développement de l’activité dans les trois mois à venir. Cette ambition de progression est maintenue également pour les ventes globales dans l’ensemble des branches. Ces ventes ont été orientées à la hausse durant ce mois de l’année. D’après l’échantillonnage sondé, ce redressement est corrélé à l’amélioration des ventes locales. Cependant, les nouvelles commandes ont fléchi durant ce mois. Selon l’enquête, cette tendance recouvre une amélioration des flux de commandes dans les industries électriques et électroniques et les industries mécaniques et métallurgiques ainsi qu’ une baisse, à des degrés divers, dans les autres branches. Par ailleurs, les stocks de produits finis sont estimés à leur niveau normal au moment où le niveau du carnet des commandes est jugé faible avec un solde d’opinion de -27%. De même, les appréciations des chefs d’entreprises interviewés sur l’évolution de leur activité s’avèrent positives quant à l’évaluation des produits finis. Les résultats de l’enquête révèlent une progression des prix desdits produits d’un mois à l’autre, avec un solde d’opinion de 28%. Se référant aux pronostics mis en relief dans l’étude de Bank Al-Maghrib, les industriels prévoient la poursuite de cette tendance positive pour les trois prochains mois.
Selon les déductions de l’investigation, l’évolution des prix finis observée au niveau global recouvre une hausse dans les industries chimiques et parachimiques, un repli des prix dans les industries agroalimentaires et les industries mécaniques et métallurgiques et une stagnation dans les autres branches.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *