La RAM déploie des moyens pour limiter les effets de la grève

La RAM déploie des moyens pour limiter les effets de la grève

Pour faire face aux effets de la grève des pilotes de ligne qui se poursuit, la Royal Air Maroc (RAM) a mobilisé des moyens importants en vue d’assurer l’acheminement de ses passagers. Elle a ainsi utilisé des avions RAM avec des équipages ne participant pas au mouvement de grève, des avions Atlas Blue et des avions RAM Express.  La RAM a également procédé à la location d’avions en vue de réaliser les vols programmés. Ces mesures ont permis, malgré une forte absence des pilotes RAM, d’assurer 86 % des vols durant la grève du week-end dernier. Ainsi la compagnie a assuré 126 vols sur un total de 150 vols programmés. 13.284 passagers ont été transportés sur un total de 15.567 passagers programmés le 18 juillet. De même le 19 juillet,  14.741 passagers ont été transportés sur un total de 16. 778 de passagers programmés. Ces chiffres ont été présentés lors d’un point de presse, tenu jeudi 23 juillet, au siège de la RAM et qui a été animé par Raja Bensaoud, directrice de la communication de la RAM. «La direction de la RAM n’a pas été avisée de la deuxième grève des pilotes et qui se poursuit. Chose que nous ne comprenons pas», a fait savoir M. Bensaoud. Et de poursuivre: «La RAM a proposé aux représentants des pilotes une amélioration de leur rémunération, dans le cadre d’un système de forfaitisation des temps de vol, qui permet à la fois d’augmenter les salaires des pilotes et d’améliorer la ponctualité des vols de la compagnie».
La RAM a eu recours de manière ponctuelle au marché international des pilotes de ligne pour faire face à la forte croissance de son activité et au manque de pilotes. Depuis 2006, la direction de la RAM a engagé un vaste programme d’investissements au niveau de l’Ecole nationale des pilotes de ligne, destiné à augmenter la cadence de formation de pilotes. «La marocanisation des postes de commandants de bord est un objectif permanent de la RAM. Nous l’avons toujours dit aux représentants des pilotes grévistes», a précisé Raja Bensaoud. Le groupe ne fait plus appel qu’à 13 comandants de bord issus du marché international, à Atlas Blue sur Boeing 737, pour des durées limitées. Un projet de règlement intérieur élaboré sur la base des protocoles d’accord existants a été préparé par la direction de la RAM pour être examiné par les représentants des pilotes. La direction de la RAM a d’ailleurs proposé aux représentants du personnel navigant d’examiner en priorité les chapitres se rapportant aux revendications exprimées par les pilotes en grève.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *