La RAM plus près de ses clients

La RAM plus près de ses clients

Jouxtant le siège social de la compagnie aérienne nationale, destiné à accueillir les passagers souhaitant effectuer leurs enregistrements jusqu’à 24 heures avant le départ de leur vol, le nouveau terminal initié par la compagnie aérienne nationale, la RAM, constitue, à coup sur, un atout commercial supplémentaire. Inauguré officiellement par le ministre marocain de l’Equipement et des Transports, Karim Ghellab, mardi à Casablanca, ce nouveau produit, baptisé « Terminal Royal Air Maroc City Center », est une sorte de petit aéroport à l’intérieur de la capitale économique qui permet de rapprocher les services de la compagnie de ses clients. Ils pourront ainsi s’enregistrer, retirer leur carte d’embarquement une journée avant leur départ et être transportés par bus jusqu’à l’aéroport.
Unique en Afrique, ce nouveau service offre aux clients de la RAM la possibilité de s’enregistrer, avec ou sans bagages, entre 3 et 24h avant leur vol, au niveau de 4 comptoirs mis à leur disposition, de choisir leur siège et d’obtenir directement leur carte d’accès à bord.
Les passagers, libérés ainsi des contraintes liées à leur départ, se déplaceront à l’aéroport Mohammed V munis de leur ticket d’embarquement et seront ainsi dispensés des procédures d’enregistrement au sein de l’aérogare. En outre, la RAM assure aux clients un service de navette par autocar à destination de cet aéroport international, disponible 7 jours sur 7 de 06H00 à 22H00.
D’une superficie de 500 m2, ce nouveau terminal est également équipé d’une zone d’expédition bagages, d’une agence commerciale, d’une salle d’embarquement.
Il est doté aussi d’appareils modernes de dernière génération et dispose d’un écran pour l’affichage des vols, d’un rayon X pour le contrôle des bagages et d’une caméra de télésurveillance.
A l’instar de tous les aéroports, la police et la douane sont représentées au sein de cette nouvelle installation.
Cette dysnamique enclenchée par la compagnie nationale est de nature à lui donner un nouveau positionnement. Déjà, la filiale Atlas Blue a donné le ton. Les prix à appliquer seront inférieurs par rapport à ceux pratiqués par les autres compagnies aériennes, y compris la RAM. La grille tarifaire, qui va être rendue publique en septembre 2004, deux mois avant le démarrage industriel, promet d’être compétitive. Le lancement par la RAM de sa nouvelle filiale Charter, annoncée depuis les Assises du tourisme tenues l’année dernière à Casablanca, constitue ainsi une nouvelle étape dans le développement touristique national. À coup sûr, elle va permettre de développer le transport, notamment aérien, pour lequel le pays emploie tous ses efforts pour le rendre plus fluide et moins contraignant. Mohamed Berrada, patron de la RAM, oeuvre depuis sa nomination à la tête de la compagnie à accélérer l’application de la stratégie touristique dessinée par Adil Douiri, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale. Une stratégie inspirée de la vision 2010, qui prévoit d’atteindre 10 millions de touristes à l’horizon 2010.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *