La Rocade sur la bonne voie

A travers le programme MEDA, la Commission Européenne ambitionne de relever le niveau de la mise en oeuvre et d’accélérer l’exécution du processus. Cette démarche se traduit par l’amélioration de la qualité de l’aide dispensée. C’est dans ce cadre de ce programme MEDA I dont les opérations s’inscrivent entre 1996 et 1999 que le projet de la «rocade méditerranéenne» trouve sa place. Ainsi, la Commission Européenne s’est engagée à financer pour un montant qui s’élève à 80 millions d’euro, une partie des travaux relatifs à cette infrastructure, indique un communiqué de la Délégation de la Commission au Maroc. Plusieurs objectifs sont assignés à cette entreprise. Dans un premier temps, la rocade servira de lien entre les centres économiques Tanger-Tétouan et le pôle de Berkane-Oujda. D’autre part, cette passerelle tendra au désenclavement du littoral du nord du pays. L’ensemble de ses initiatives vise à asseoir l’intégration tant de l’espace régional que national par le biais du développement continu des ressources disponibles dans ces provinces.
La partie financée par la Commission Européenne, s’intéresse à un tronçon de 102 km. La totalité de la longueur est d’environ 520 km, dont 234 km sont à construire, le reste soit les 286 km connaîtront une opération de réaménagement. Toutefois, le tronçon visé par la Commission relie El Jabha et Ajdir dans la province d’Al Hoceima. Ce projet est motivé par la présence d’importantes ressources tant sur le plan touristique qu’halieutique. En effet, ce passage reste un passage entre les régions de l’Est et de l’Ouest du pays. Techniquement, ce tronçon s’étend en site propre sur près de 35 Km et le reliquat suivra majoritairement le tracé déjà existant. Il faut dire aussi que, selon les indications de bailleur de fonds, certaines parties de la route connaîtront l’aménagement de trois voies et notamment un tunnel. Ces ouvrages de taille résultent essentiellement au relief montagneux et de certaines contraintes d’ordre géographique.
La première étape qui est en cours porte sur la validation des dossiers d’appel d’offres pour les travaux en collaboration avec les services marocains de la Direction des routes et de la circulation routière. A leur conclusion dans près de trois mois et demi, les appels d’offres relatifs à la construction de la route elle-même, seront ouverts. La deuxième étape concerne le volet de l’assistance technique de la Commission, dont l’expertise sera transmise à la Direction Régionale de l’Equipement d’Al Hoceima.
Les travaux devront en principe, démarrer au début de l’année prochaine et durant trente mois, selon les prévisions. Et pour uniquement cette phase, un budget de 3,5 millions d’euro, soit de près de 35 millions de DH est prévu dans le cadre de MEDA I. En somme, une aide financière cumulée à une assistance technique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *