La SFI débloque un prêt de 70 millions d’euros pour BMCE Bank

La SFI débloque un prêt de 70 millions d’euros pour BMCE Bank

La Société financière internationale (SFI) et la BMCE Bank viennent de signer une convention pour un emprunt subordonné perpétuel de 70 millions d’euros.  La cérémonie de signature a eu lieu hier, mardi 12 mai, au siège de la BMCE Bank, à Casablanca, en présence de Othman Benjelloun, président-directeur général du groupe BMCE Bank, et de Jyrki Koskello, vice-président de la SFI pour l’Afrique.  «Au-delà de la signature de ce prêt, nous célébrons aujourd’hui une alliance pour le développement. Cet emprunt de la SFI est une innovation financière avec une option de le convertir en actions BMCE», a souligné M. Benjelloun.
En effet, ce prêt permettra, en partie, de financer la récente acquisition de 35 % du capital d’Africa Financial Holding, société holding du réseau Bank of Africa (BOA).
Le reste de ces 70 millions d’euros sera affecté à d’autres projets. La BMCE Bank a obtenu l’accord de l’Office des changes pour garder cette somme en euros.  La BOA est le troisième groupe bancaire de l’Union économique et monétique ouest-africaine. Elle est présente notamment au Mali, au Bénin, au Niger, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, à Magadascar, au Sénégal, au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda et à l’Ile Maurice. «Les programmes de BMCE Bank convergent avec nos orientations pour la région. Notre seul regret est de ne pas avoir conclu ce partenariat, il y a cinq ans !», a précisé Jyrki Koskello, vice-président de la SFI pour l’Afrique. Au cours de l’année précédente, la SFI a investi 1,5 milliard de dollars dans la région subsaharienne.
Sur la même longueur d’ondes, M. Benjelloun. considère que le partenariat avec cette institution de la Banque mondiale est un «facteur clé de succès de la stratégie d’expansion à l’international du groupe BMCE Bank».
«La présence de la SFI en Afrique et sa connaissance du marché local seront un atout supplémentaire à la conduite des opérations futures du groupe dans la région. Notre ambition, c’est qu’à l’horizon d’une décennie, nous devenons une plate-forme de développement dans les pays africains», ajoute le président-directeur général du groupe BMCE Bank.  Pour le vice-président de la SFI pour l’Afrique, l’investissement de BMCE Bank dans le réseau BOA contribuera au transfert d’expertise et de savoir-faire vers l’Afrique subsaharienne. «À travers ce partenariat avec BMCE Bank, la SFI contribue de manière significative à l’établissement d’un groupe régional leader sur le marché des services financiers», a noté M. Koskello.
«Le prochain emprunt sera d’un milliard d’euros ou de dollars ! Car il faut beaucoup plus de 70 millions d’euros pour le développement en Afrique», a conclu M. Benjelloun.


La SFI en bref


La SFI, qui fait partie du Groupe de la Banque mondiale, investit et fournit des services de conseil dans le monde entier pour promouvoir, dans ces pays membres en développement, des projets durables qui sont profitables sur le plan économique, solides sur les plans financier et commercial et viables sur les plans environnemental et social. 
La démarche de la SFI repose sur le principe qu’une croissance économique solidement établie est essentielle à la réduction de la pauvreté, que cette croissance est fondée sur le développement de l’esprit d’entreprise et la poursuite d’investissements privés fructueux, et que les entreprises privées ont besoin d’un cadre des affaires propice pour prospérer et contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *