La SNEP signe un CA en progression de 9,2%

La SNEP signe un CA en progression de 9,2%

Dans une conjoncture favorable marquée par une forte demande domestique du PVC, la SNEP réalise en 2007 un chiffre d’affaires en progression de 9,2% à 947 MDH.  Aussi, les ventes de cette entreprise ont-elles progressé de 3% pour  la soude caustique, l’eau de javel et le chlore. Capitalisant sur l’élargissement de l’activité et l’amélioration de la productivité, la société affiche un Ebitda en hausse substantielle de 30,4% à 163 MDH. En dépit de la constitution d’une provision pour investissement de 35 MDH, le résultat net ressort en progression notable de 51,3% à 118 MDH. Par ailleurs, le conseil d’administration a décidé de proposer à la prochaine assemblée générale ordinaire le versement d’un dividende de 31 DH par action, correspondant à un taux de distribution de 63% du résultat net. Les investissements engagés en 2007 , de l’ordre de 110 MDH, ont permis la réalisation de divers projets. Ces derniers ont contribué, d’une part, à l’augmentation de la capacité de production de l’unité d’électrolyse de 30% ;  et d’autre part à l’économie de l’énergie soit une baisse de 5% de consommation spécifique d’électricité et celle de la matière première : réduction de 10% de la consommation spécifique du sel.
Aussi, il  a été mis en place un système de management de l’environnement et de la sécurité selon les référentiels ISO 14001 et OHSAS 18001.
Sous un volet global, soulignons que la demande mondiale du PVC a progressé de 5%, ce qui constitue un indicateur de taille pour le créneau dans lequel opère cette filiale de Ynna Holding. Les prix ont augmenté afin de compenser les hausses de  l’éthylène. La forte demande du marché domestique du PVC, quant à elle, s’élève à 98.000 tonnes en progression de 25% par rapport à 2006. Concernant, la demande mondiale de la soude caustique, celle-ci reste élevée. Les prix sont restés stables en 2007 à un niveau légèrement supérieur à celui de 2006.
Par ailleurs, et lors de l’annonce des résultats annuels de la SNEP, le conseil s’est félicité de l’amélioration des performances de la société par rapport aux objectifs fixés et a pris acte avec satisfaction de l’avancement des projets d’investissement structurants en cours de réalisation. Ainsi est  prévue au cours de l’année 2008, une progression du CA de 7%, et une réalisation des investissements de l’ordre de 100 MDH.
Pour rappel, unique producteur de matière plastique au Maroc et leader dans la production de soude et d’eau de javel, SNEP est un fournisseur privilégié de grands groupes nationaux. Avec 90% de part de marché pour le PVC au Maroc, SNEP  a tout de même face à elle les défis d’une concurrence internationale féroce. Malgré le coût élevé de l’électricité (25% du coût de production) et la baisse inattendue des droits de douanes sur le PVC en 2002, cette industrie arrive à proposer sensiblement les mêmes prix que sa concurrence étrangère, à qualité égale, et exporte ses produits en Angleterre, en Espagne, au Portugal, en Egypte, en Tunisie et en Afrique sub-saharienne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *