mai 24, 2018

 

La Société de Tramway Rabat-Salé cherche un nouvel exploitant

La Société de Tramway Rabat-Salé cherche un nouvel exploitant

Un bilan du contrat qui lie la STRL à Transdev sera effectué

Une revue critique du contrat d’exploitation actuel des deux lignes du tramway de Rabat-Salé ainsi qu’un business plan d’exploitation détaillé à l’horizon de 20 ans seront établis.

La Société de Tramway Rabat-Salé (STRL) veut un nouveau mode de gestion pour l’exploitation des lignes de tramway. Pour ce faire, la filiale de l’Agence de l’aménagement de la vallée du Bouregreg se fera bientôt assister par des experts pour conduire le processus de sélection du futur exploitant jusqu’à la contractualisation. Dans le détail, un bilan du contrat qui lie la STRL, depuis le 20 mai 2010 à Transdev (exploitant actuel du réseau du tramway dans l’agglomération) sera effectué. Et pour cause, ledit contrat prendra fin en décembre 2018 après avoir été prolongé pour une période de 18 mois. Dans ce contexte, une revue critique du contrat d’exploitation actuel des deux lignes du tramway de Rabat-Salé ainsi qu’un business plan d’exploitation détaillé à l’horizon de 20 ans seront également établis.

Ce dernier déterminera, entre autres, les besoins de financement de l’opération d’exploitation. Concernant le mode d’exploitation, la STRL étudiera trois scénarios basés sur un benchmark des pratiques internationales. Chaque scénario comportera par exemple l’impact financier sur le coût et les évolutions sur le mode de gestion précédent. Pour schématiser, le contrat d’exploitation définit la répartition des rôles entre la STRS, à savoir le propriétaire de toutes les infrastructures, matériels et marques du réseau du tramway et l’exploitant. La filiale de l’Agence de l’aménagement de la vallée du Bouregreg arrête la structure tarifaire des redevances perçues auprès des clients, en partenariat avec les autorités locales et administratives ainsi que les amendes, précise la STRS. De sa part, l’exploitant gère les services selon la politique de transport définie par la Société de Tramway Rabat-Salé.

Ses missions doivent être compatibles avec les prérogatives de la STRS, particulièrement en ce qui concerne la définition de l’offre ou encore de la politique tarifaire. Il fournit également les moyens humains pour l’exploitation des services et met en œuvre les moyens nécessaires pour assurer une totale sécurité de l’ensemble du réseau. En termes de chiffres, le chantier dans son ensemble concerne deux lignes de tramway, totalisant 19,5 km et 31 stations. Elles desservent les principaux pôles émetteurs et attracteurs d’activité dans l’agglomération. Concernant la mise en service de la ligne d’extension (L2), la STRS explique que le tronçon Rabat sera opérationnel en décembre 2018. Quant à celui de Salé, il sera mis en service en juillet 2019. Ce projet d’extension lancé en 2017 de la ligne 2 du réseau totalise 7 km.

Ainsi, 4,6 km concernent les quartiers Al Karia et Hay Moulay Smail, depuis le terminus actuel à Hassan II vers le Carrefour Essalam (soit 6 à 7 stations). Pour le quartier Yacoub Al Mansour, le nouveau tracé est sur un linéaire de 2,4 km, depuis le terminus actuel de l’hôpital Moulay Youssef jusqu’au croisement avec l’avenue Kifah (soit 4 stations), souligne la Société du Tramway de Rabat-Salé. Celle-ci explique qu’avec une population desservie de 400.000 habitants ce sont 40.000 voyageurs supplémentaires qui viendront rejoindre les 110.000 usagers quotidiens. Sur le plan des moyens, le réseau du tram sera doté de 22 rames, indique la même source.

Les futurs projets d’extension pour les lignes 1 et 2

La Société de Tramway Rabat-Salé ne compte pas s’arrêter aux projets d’extension de la ligne 2. D’autres projets sont en cours d’étude. Il s’agit notamment de travaux d’extension sur la ligne 1 de Rabat et sur la ligne 2 de Salé d’une longueur totale de 9 km. Ainsi, l’extension de Hay Ryad de la ligne 1 à Rabat (4 km) se fera du terminus Madinate Al Irfane jusqu’au croisement de l’avenue Annakhil et l’avenue Abderrahime Bouabid, en passant par le futur pôle multimodale (gare LGV de Hay Riad, nouvelle gare routière et station de tramway).

La deuxième extension concerne la ligne 2 à Salé (5 km) et partira du futur terminus de la ligne 2 au nouvel hôpital de Salé jusqu’au centre du quartier de Sala El Jadida.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *