La technologie BIM révolutionne le secteur : Autodesk dévoile les défis et les opportunités à venir dans la construction

La technologie BIM révolutionne le secteur : Autodesk dévoile les défis et les opportunités  à venir dans la construction

Le monde de l’architecture et de la construction ne cesse d’innover pour répondre aux besoins du monde qui nous entoure.

Les opportunités qui s’offrent en Afrique et au Maroc sont immenses dans le domaine qui attire de plus d’entreprises innovantes. C’est le cas d’Autodesk qui a organisé le 26 septembre 2019 une matinée pour dévoiler les dernières innovations dans l’industrie de la construction et les grandes tendances mondiales dans le bâtiment. La raréfaction des ressources naturelles, le problème de renouvellement des ressources humaines et la poussée démographique sont les principaux défis qui s’annoncent dans l’avenir pour le secteur. «Parmi les tendances globales qui influencent la poussée des technologies de l’innovation, la démographie», explique José Rael, directeur France Afrique francophone chez Audodesk, soulignant qu’aujourd’hui nous sommes 7,5 milliards d’habitants sur la planète dont à peu près 3,5 milliards habitent dans les villes. D’ici 2050, nous serons 10 milliards dont 7 milliards dans le milieu urbain. Sur les deux milliards supplémentaires que nous aurons dans les années à venir, 57% des habitants seront du continent africain.

«Pour suivre le rythme de la croissance prévu il faut construire 13.000 bâtiments par jour. C’est un chiffre qui peut paraître énorme mais ce que vous ne savez peut-être pas aujourd’hui c’est qu’en 2019 nous construisons dans le monde 11.000 bâtiments», indique-t-il expliquant qu’en termes d’infrastructures, on devra construire en routes et en rails l’équivalent 30 fois le tour de la terre. Parallèlement, la protection de l’environnement suppose une meilleure gestion des ressources. «On estime à 4.000 milliards de dollars le nombre d’actifs du patrimoine qui est à risque aujourd’hui. Nous estimons à 5 milliards d’ici 2050 les personnes qui seront en souffrance d’eau. 90% des villes qui sont actuellement au bord des rivages ou des côtes sont à risque d’inondation», relève Josè Rael.

Dans ce sens, ces risques potentiels devraient être pris en compte dans la conception et la construction des bâtiments actuellement et dans le futur étant donné la consommation en eau et le nombre de déchets émis par cette industrie. Les opportunités se multiplient donc dans le secteur en termes de recherche et d’innovation afin de trouver des solutions à ces problématiques. Plusieurs technologies sont en gestation pour résoudre une partie des défis à venir pour le secteur.

Ainsi, ce qu’on appelle la technologie «BIM» offre une meilleure approche dans la construction des ouvrages. Il s’agit d’un processus bien connu auprès des experts dans le secteur de construction qui implique la création et l’utilisation d’un modèle de 3D intelligent. Lors de cette matinée, 200 participants, dont des décideurs et acteurs de l’industrie du BTP, ont pris part aux différents débats dont les thématiques portaient sur le futur de l’industrie; la conception d’une œuvre maîtresse :  le Théâtre de Rabat par Zaha Hadid; la conception générative : vers une nouvelle ère en matière de conception; le futur de la gestion des données et de la construction; construire aujourd’hui les infrastructures de demain grâce au BIM; comment la convergence du BIM et de l’industrie 4.0 révolutionne l’industrie AEC; la transformation digitale des projets chez Jet Contractors; la digitalisation au service de la gestion du patrimoine – exemple de la ville de Fès ou encore la transition digitale des bâtiments et des infrastructures au Maroc. Par ailleurs, une zone d’expérience et d’exposition dédiée à des démonstrations et à la découverte des solutions technologiques a été réservée aux participants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *