La tendance baissière se poursuit

La production industrielle et les prix des produits finis ont poursuivi leur tendance baissière durant le mois de février. Cette baisse a été marquée dans l’ensemble des branches des produits finis, à l’exception des industries chimiques et parachimiques. C’est ce qui ressort de l’enquête mensuelle de conjoncture réalisée par Bank Al-Maghrib pour le mois de février. Cette enquête menée auprès d’un échantillon représentatif comprenant 400 entreprises opérant dans le secteur industriel a démontré que les chefs d’entreprise enquêtés ont remarqué que la production industrielle enregistre une baisse d’un mois à l’autre. Au niveau de la production, 26% des réponses recueillies indiquent un développement de l’activité contre 40% qui ont signalé une régression, soit un solde négatif de 14%. Les industriels prévoient également une quasi-stagnation de l’activité pendant les trois prochains mois. Pour  ce qui concerne l’évolution des prix des produits finis, les résultats de cette enquête confirment les prévisions du mois précédent, en indiquant une hausse des prix des produits finis avec un solde d’opinion de 8%, après la tendance baissière entamée en août dernier. Pour les trois prochains mois, les industriels tablent sur la baisse des prix des produits finis. L’ensemble des prix des produits finis a été marqué par la baisse à l’exception des industries chimiques et parachimiques et des industries agroalimentaires, où les prix des produits finis ont marqué respectivement une hausse et une stabilité.  Dans cette perspective, les professionnels tablent sur une baisse des prix dans l’ensemble des branches, à l’exception des industries agroalimentaires, où ils devraient augmenter. Durant le mois de février, les ventes globales ont été orientées à la hausse dans le secteur industriel. À ce niveau, les industries du textile et du cuir et des industries agro-alimentaires ont été marquées par une hausse des livraisons alors que les autres branches ont connu un repli des ventes globales.
Les professionnels des industries agroalimentaires et les industries mécaniques et métallurgiques anticipent une progression des livraisons, alors que ceux des autres branches prévoient une baisse. Pour les perspectives d’évolution de l’activité durant les trois prochains mois, elles restent défavorables dans l’ensemble des branches, à l’exception des industries agroalimentaires et les industries chimiques et parachimiques. «Les professionnels anticipent le renforcement des ventes globales et la poursuite de la baisse des prix des produits finis», conclu l’enquête.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *