La toile dangereuse

Cent trois sites Web marocains ont fait l’objet d’attaques de modification en 2001. Ce chiffre est assez révélateur de l’importance des failles détectées sur une grande partie des réseaux déployés au Maroc.
Cette situation est d’autant plus alarmante qu’aucun texte juridique n’existe pour pénaliser ces agissements malveillants des hackers. D’où toute l’importance d’intégrer la sécurité informatique au sein des structures liés au réseau Internet afin de réduire les risques des menaces. En premier lieu, celles du piratage informatique.
Ce dernier ne cesse de se développer de façon ahurissante. En général, les actes de piratage peuvent êtres classés en deux catégories : les intrusions, qui visent à pénétrer sur un ordinateur ou un réseau protégé, et les attaques qui consistent à gêner un ou plusieurs utilisateurs. Les attaques se manifestent le plus souvent à travers des virus. Ce petit programme, situé dans le corps d’un autre, qui, lorsqu’on l’exécute, se met dans la mémoire de l’ordinateur infectée et exécute les instructions que son auteur lui a donné. Le danger provient du fait que les virus ont des formes très différentes et des conséquences aussi diverses : du simple virus qui perturbe le poste de travail jusqu’au virus destructeur de données. Et Internet est en effet une grande source de virus, notamment à travers le téléchargement de fichiers et les emails, particulièrement les fichiers qui y sont joints. Les problèmes provenant d’Internet ne s’arrêtent pas là.
Les e-mails non-sollicités constituent également une redoutable forme de nuisance. Car ces e-mails occupent inutilement les ressources du réseau, alors que l’usager moyen ne possède pas généralement de connexion rapide. Comment faire alors face à toutes ces formes de violence électronique ?
Il existe plusieurs moyens destinés à apporter davantage de sécurité. Pour les réseaux locaux, la solution la plus fiable demeure l’installation de coupe-feux ou les firewalls. Son installation au sein d’un réseau permet de limiter l’étendue des dégâts potentiels et d’enrayer les attaques (écoutes, programmes destructeurs, endommagement de fichiers) avant qu’elles ne compromettent l’intégrité de l’ensemble du réseau.
Un firewall se présente sous la forme d’une machine ou d’un programme chargé de restreindre l’accès à l’Internet depuis le réseau local et inversement. On l’utilise également pour séparer deux composants du réseau local pour davantage de sécurité. Reste la confidentialité des échanges sur le web. Avec la multiplication des interceptions sur la toile, la cryptologie représente la solution idéale pour rendre les données secrètes.
Essentiellement basée sur l’arithmétique, cette solution consiste dans la transformation des lettres qui composent le message en une succession de chiffres sous forme de bits puis ensuite de faire des calculs sur ces chiffres pour les modifier et faire en sorte que le destinataire puise les décrypter. Un grand pas pour assurer la confidentialité des données. C’est garanti !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *