La vente des produits laitiers frais a progressé de 11,2% en 2009

La vente des produits laitiers frais a progressé de 11,2% en 2009

La croissance est au rendez-vous chez la Centrale Laitière. Leader national de l’industrie laitière, la firme a accru son chiffre d’affaires de 8,8% soit un montant de vente avoisinant les 5,2 milliards DH en 2009. L’évolution du chiffre d’affaires par catégorie montre que  le lait a enregistré un chiffre de vente estimé à 2,7 milliards DH (7,3%). Les produits laitiers frais, quant à eux, ont progressé de 11,2% pour un montant de 2,4 milliards DH au moment où le  beurre a atteint 76 millions DH avec une progression de 6% par rapport à 2008. «En analysant les résultats de l’année 2009, on s’aperçoit que  la Centrale Laitière a résisté positivement à la crise qui s’est abattue sur l’économie mondiale, et ce grâce à une demande intérieure dynamique», a souligné Driss Bencheikh, président-directeur général de la Centrale Laitière lors de l’annonce des résultats annuels de la Centrale Laitière, lundi 15 mars 2010, à Casablanca. Malgré un début d’année impacté par une vague de froid ainsi qu’une grève générale des transporteurs au mois d’avril, la Centrale Laitière a évolué dans un cadre économique favorable.  Selon M. Bencheikh, «ces réalisations reviennent essentiellement, à la fois, à une campagne agricole riche consolidée par une bonne pluviométrie et à la baisse des prix des matières premières stratégiques sur le marché international». Au titre de l’année 2009, la Centrale Laitière a fixé ses priorités sur deux axes principaux, à savoir la consolidation des acquis et le  renforcement des capacités d’exécution. Dans ce sens, M. Bencheikh a affirmé que «la compagnie a élaboré une approche exécutionnelle structurée axée sur la proximité clients, le passage d’une distribution de masse à une distribution segmentée et la  couverture nationale directe». À noter que la couverture des points de vente (PDV) s’est étendue à 61.800 PDV en 2009 au moment où le nombre d’agences a atteint 26 durant la même période. De même, la couverture de froid s’est élevée à 30% soit une évolution de 19 points en 2009. La Centrale Laitière a, également, augmenté  son arsenal de supervision pour atteindre une croissance de près de 50%. Comme elle a réduit la contribution des dépositaires à 10% afin de créer des liens d’échange et de proximité avec ses consommateurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *