La ville du détroit dispose de l’une des meilleures: Grand-messe des zones franches mondiales à Tanger

La ville du détroit dispose de l’une des meilleures: Grand-messe des zones franches mondiales à Tanger

Tanger a été choisie, lundi 16 novembre, pour accueillir la réunion du conseil d’administration de l’organisation mondiale des zones franches (World FZO). Lancée en mai 2014 à Dubaï, et dont Tanger Med Zones (TMZ) est membre fondateur, cette organisation a réussi à réunir, lors de cette rencontre, des représentants de 17 pays membres, incluant en particulier Dubaï, Shanghai, l’Inde, l’Europe ainsi que l’Amérique du nord et sud.

Parmi les points inscrits à l’ordre du jour, figurent «ceux portant sur l’examen et la discussion du budget, de notre future stratégie et d’autres projets telle l’organisation, en mai 2016, à Dubaï, d’une autre rencontre de haut niveau. Elle ambitionne d’accueillir plus de 1.000 personnes pour débattre de différents thèmes liés aux zones franches et leur rôle dans l’attrait de l’investissement direct étranger (IDE)», a souligné le président de World FZO, Mohammed Alzarooni.

Par ailleurs, le choix de Tanger pour accueillir cet événement n’est pas fortuit du fait que la ville du détroit dispose de la plus ancienne zone franche d’exportation au Maroc et l’une des meilleures au niveau mondial, et ce grâce à une solide expérience de plus d’une quinzaine d’années. Bénéficiant d’une position géographique sur une superficie de 350 ha, cette zone, qui continue d’être une plate-forme de choix pour de grands groupes industriels, en particulier ceux opérant dans l’automobile et l’aéronautique, fait partie de la grande plate-forme industrielle Tanger Med Zones. Celle-ci compte (en plus de Tanger free zone) sur une assiette foncière de 1.200 ha : Tanger Automotive City, Tétouan Park, Renault Tanger et Tétouan Shore. TMZ a réussi ainsi à prendre du galon en se passionnant comme un pôle régional de compétitivité avec plus de 650 entreprises en activité autour des plus importantes  filières, dont l’automobile, l’aéronautique, le textile et les services.

«Cette rencontre vient, d’une part, confirmer le rôle que joue TMZ en tant que membre fondateur de l’Organisation. Elle permet, dans un deuxième temps, aux participants de s’inspirer du modèle de Tanger Med qui interpelle par son succès par rapport au autres zones», a souligné Mehdi Tazi Riffi, directeur général de TFZ. Cette rencontre a été marquée, en marge de ses travaux, par la création, sous l’initiative de TMZ, d’une association des zones franches africaines.

Les représentants des pays africains présents, notamment le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, le Gabon, la Mauritanie, le Sénégal, le Tchad et la Tunisie «ont salué cette initiative qui sera présidée par les représentants du Maroc et qui s’inscrit dans l’optique de l’approfondissement des relations africaines, voulue et initiée par la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI», ont tenu à préciser les responsables de TFZ.

Cette rencontre a connu aussi, en parallèle, la signature de deux accords, dont le premier s’intéresse à l’intégration des pays africains au sein de cette organisation. Alors que le deuxième accord signé avec l’association des zones franches de Las Americas, qui regroupe près de 400 zones d’Amérique du Sud, visant à «de renforcer les liens avec les zones franches d’Afrique et au-delà de développer les opportunités d’affaires entre les deux blocs», selon les dispositions de cet accord de coopération.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *