La Wallonie à Oujda

C’est aujourd’hui que démarre la visite de la présidente de la communauté française de Wallonie-Bruxelles au Maroc. Pendant les quatre jours que durera son séjour au pays, elle tiendra des réunions de travail avec les différents représentants officiels de la région de l’Oriental, certains opérateurs économiques ainsi qu’avec les membres de la société civile agissant au niveau de la région. Il est à souligner que la visite en question s’inscrit d’abord dans un cadre de prospection dans le but de sonder les potentialités qu’offre la zone de l’Oriental.
«L’objectif est d’établir des relations de partenariat traduit sur les plans économique et social, notamment en matière d’appui à la femme et à l’enfant», assure Farid Chourak, directeur de Centre régional de l’investissement de l’Oriental. Les atouts dont la région peut être fière ne manquent pas pour réussir à attirer plus d’investisseus. Elle a même été sélectionnée pour faire partie des six sites touristiques sur lesquels portera l’intervention des aménageurs-développeurs. Outre le balnéaire, l’Oriental peut servir de site touristique montagnard. «Elle pourra ainsi ouvrir la voie à une nouvelle niche de tourisme écologique et de randonnée, encore peu exploitée au Maroc», ajoute M. Chourak. Les sites culturels sont à leur tour mis en exergue pour témoigner de la richesse de la région. La ville de Figuig en l’occurrence incarne parfaitement l’image d’un site qui ne trouvera aucune difficulté à charmer les visiteurs potentiels et avant eux les investisseurs intéressés par la promotion de ce mode de tourisme. Kasbah, Ksour, lieu de thermalisme de sable et autres font partie du décor témoignant d’un mode de vie agréablement particulier. «Dans une seule région, toutes les composantes d’un tourisme à l’aspect riche et diversifié sont réunies», lance fièrement M. Chourak.
Un pré-diagnositc des potentialités touristiques de la région figurait en effet parmi les priorités d’une délégation composée de représentants de la région française de Champagne-Ardenne et piloté par l’Institut Régional de Coopération et de Développement (IRCOD), réunie en début de ce mois. Une action d’appui à la détermination d’une stratégie de promotion et de développement du secteur au sein de ce périmètre a été au centre de leurs réflexions. Il est à noter que l’IRCOD est un organisme de coopération et d’appui à la création d’entreprises financé par la région française de Champagne-Ardenne. Existant depuis quelques années déjà, il est géré par Farid Chourak et vise à faire de l’Oriental une région où le social et l’économique sont à leur apogée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *