La zone Aguedal vendue à 85%

La zone Aguedal vendue à 85%

«Non, pas du tout, les prix des terrains que nous vendons aux investisseurs n’ont pas augmenté».C’est ainsi que s’exprime Mohammed Ouanaya, directeur général de Maroc Hôtels et Villages autour de cette question de la hausse des prix des terrains. Donc, contrairement à ce qu’on pourrait penser, les prix des terrains mis par Maroc Hôtels et Villages (MHV) à la disposition des investisseurs marocains et étrangers n’ont pas été revus à la hausse.
Maroc Hôtels et Villages est une des filiales de la CDG. Elle a pour mission d’aménager de nouvelles générations de zones touristiques répondant aux normes internationales en matière d’équipements et de services. Cette société achète des terrains, les aménage, puis les vends aux investisseurs intéressés à des prix compétitifs. Ces aménagements consistent en l’installation d’équipements de santé, de sport, de loisirs et de restauration. MHV est chargée également d’accueillir et d’informer les investisseurs, et de les accompagner durant toutes les phases administratives. Des étapes combien nécessaires à la réalisation de leurs projets.
L’intervention de la société Maroc Hôtels et Villages est actuellement déployée dans deux régions, celle de Marrakech à travers le projet Aguedal et celle de Tanger avec les projets Ghandouri et le lac Tanger. Concernant le premier projet de la zone Aguedal, M.Ouanaya déclare que «presque tous les terrains ont été vendus, il ne reste que quelques lots, on a vendu un pourcentage de 85%».
Cet ensemble de 7000 lits est basé sur un nouveau concept d’aménagement et de tourisme. Il met en avant la cité-jardin intégrée, l’aménagement de places, de ruelles, de circuits piétons. Selon les organisateurs, cela apporte une atmosphère de charme et des ambiances typiques de la ville. Le terrain de cette zone Aguedal est situé au sud de Marrakech, à la limite du périmètre urbain. Elle est délimitée à l’est par la route allant à l’Ourika, au sud par des terrains nus et à l’ouest par le prolongement de l’avenue de France projetée. Cette situation offre d’une part au site la proximité des remparts et jardins de l’Aguedal, et la vue sur les montagnes de l’Atlas et d’autre part la proximité de l’aéroport et de la médina avec ses principaux monuments. Cette zone est située sur un terrain, propriété de la société Maroc Hôtels et Villages, d’une superficie d’environ 96 hectares. Conformément au plan de lotissement, 48 lots sont prévus dans ce projet : 18 lots pour hôtels 4 ou 5 étoiles, 15 lots pour maisons d’hôtes, 4 lots pour résidences sous forme de villas riads et d’appartements, ainsi que 14 lots servant à des équipements de santé, et de restauration. Les travaux de cette zone ont été achevés et viabilisés en décembre 2003. Les travaux de construction des unités hôtelières, résidentielles et d’équipement ont été déjà lancés, il s’agit de 2 hôtels, 3 résidences et deux équipements. Ces projets totalisent un montant d’investissement avoisinant un milliard de dirhams et d’environ 1400 emplois directs et indirects. La zone aguedal est donc totalement viabilisée et « les efforts sont maintenant axés sur le projet Ghandouri de Tanger » rappelle M. Ouanaya.
Cette zone est conçue de manière à favoriser le développement touristique et économique dans les provinces du Nord et spécialement dans la ville de Tanger. Ce terrain est d’une superficie de 60 hectares et se situe sur la baie de Tanger. L’aménagement de ce terrain sera prêt pour compter environ 6000 lits.
L’installation de cette zone est conçue autour d’un concept culturel et balnéaire, concept basé sur la volonté de promouvoir un tourisme diversifié et intégré. L’achèvement de ce projet sera viabilisé selon Mohammed Ouanaya en 2010. Une date qui nous rappelle l’organisation de la Coupe du monde, un facteur de plus pour le développement de la région et du projet.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *