La zone euro résiste mieux que prévu

La zone euro résiste mieux que prévu

«Il y a des éléments positifs» dans l’économie européenne, note Eric Chaney, chef économiste de Morgan Stanley : «Le marché de l’emploi marche mieux et le taux de chômage est plus bas qu’on ne l’aurait imaginé», «la productivité progresse et l’Europe a regagné de la compétitivité».
Le chômage, qui baisse depuis deux ans et demi, a atteint en décembre son plus bas niveau dans la zone euro depuis 1993, reculant à 7,5% (contre 7,6% en novembre). C’est un point de moins qu’un an auparavant (8,5% en décembre 2005), indique Eurostat.
Les séries statistiques concernant la zone euro ne remontent pas avant 1993, a rappelé l’Office statistique européen. Le traité de Maastricht créant l’Union économique et monétaire avait en effet été signé en 1993, et l’euro introduit en 1999.
Autre bonne nouvelle, plus inattendue, l’inflation est restée stable à 1,9% en janvier, alors qu’on attendait une nette hausse.
L’ensemble des économistes redoutaient une poussée des prix à la consommation en Allemagne, et par ricochet dans la zone euro (l’économie allemande représentant près du tiers de la zone) en raison de la forte hausse de la TVA appliquée par Berlin à partir du 1er janvier. Mais l’inflation allemande s’est révélée moins forte que prévu.
Le taux d’inflation de la zone euro reste donc conforme à l’objectif de la Banque centrale européenne, qui est de "moins de 2%, mais proche de 2%".
Enfin, les indicateurs de confiance économique pour janvier, publiés également mercredi, sont restés à un haut niveau, malgré une légère baisse. Pour la Commission européenne, l’indicateur de confiance des entreprises et des consommateurs reste "au-dessus de sa moyenne de long terme", tandis que le climat des affaires indique que "la croissance de la production industrielle est solide" en ce début d’année.
Il y a deux semaines, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Joaquin Almunia, avait évoqué un relèvement de la croissance de la zone euro, à plus de 2,6% en 2006 et presque autant en 2007. Les dernières prévisions de Bruxelles étaient de 2,6% en 2006 et 2,1% en 2007.
Les premières estimations d’Eurostat pour l’année 2006 seront connues le 13 février et la Commission publiera des prévisions révisées pour 2007 le 16 février.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *