La zone franche de Tanger passe à la vitesse supérieure

La zone franche de Tanger passe à la vitesse  supérieure

Depuis son entrée en exploitation en 1999,  cette zone s’est développée de manière importante sur une assiette foncière de 350 hectares, tout en devenant une référence mondiale.  Elle a pu ainsi être choisie, dernièrement, comme meilleure Zone franche dans le continent africain.

Et ce, au titre de l’année 2015 par le magazine «FDI Intelligence», une publication appartenant au groupe britannique «Financial Times». C’est une nouvelle consécration s’ajoutant à d’autres exploits réalisés par cette zone, considérée comme le plus important pôle d’activités de la région.

Elle fait partie de la grande plate-forme industrielle Tanger Med, qui constitue un pôle régional de compétitivité de plus de 650 entreprises en activité autour de filières prépondérantes comme l’industrie et les services. Par ailleurs, l’installation dans cette zone confère aux opérateurs des avantages exceptionnels, notamment la dispense du régime de contrôle du commerce, l’exonération de tous les droits et taxes ainsi que des procédures douanières spéciales.

Ce qui aide les investisseurs à bénéficier entre autres de  l’exonération douanière et de la TVA ainsi que celle totale de l’impôt sur les sociétés sur les cinq premières années d’activité, puis un taux fixe de 8,75% pendant les 20 années suivantes. La Zone franche de Tanger a pu attirer d’importants groupes internationaux issus des pays de l’Union européenne et des Etats-Unis. En plus des avantages fiscaux et douaniers, elle permet aux investisseurs de jouir d’un emplacement stratégique à proximité de l’Europe l’aidant à conquérir les marchés cibles européens.
Il est à souligner que ce pôle économique de taille s’est développé  dans des activités économiques et  industrielles (ingénierie informatique, textile-habillement, mécanique,…), avec deux secteurs de prédilection, à savoir l’automobile et l’aéronautique. Il a été suivi, grâce à Tanger-Med, de la mise en place d’autres zones d’activité industrielle à l’arrière-pays de ce complexe portuaire. Il s’agit, entre autres, de la nouvelle Zone franche industrielle Tanger automotive city (TAC) (considérée comme un prolongement de la Zone franche de Tanger), Tétouan Shore ainsi que le Parc industriel de Tétouan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *