L’A380, le pari risqué d’Airbus pour détrôner Boeing

La première version de l’appareil pourra transporter 555 passagers en aménagement standard (trois classes) et jusqu’à 800 en charter à compter de sa mise en service, prévue début 2006.
Du jamais vu dans l’histoire de l’aviation civile. Le Boeing 747-400, plus grand appareil actuel, peut emmener « seulement » 416 personnes, en configuration trois classes.
L’avion à double pont complet sera aussi le plus onéreux programme jamais lancé: son développement coûtera 10,7 milliards de dollars, financé par ses actionnaires, le groupe européens EADS (80% d’Airbus) et le britannique BAE Systems (20%), les partenaires à risques (équipementiers), et les avances remboursables, prêts des Etats partenaires de l’avionneur. Pour le moment, Airbus a engrangé 95 commandes fermes. Ses clients sont Air France, l’allemande Lufthansa, la compagnie de Dubai Emirates, Singapore Airlines, qui sera la première à prendre livraison de l’oiseau géant, la britannique Virgin Atlantic, l’australienne Qantas, le loueur d’avions américain ILFC et le transporteur de fret Federal Express (FedEx), qui a confirmé lundi sa commande de 10 avions version fret.
Qatar Airways a signé une lettre d’intention pour deux exemplaires, mais doit encore confirmer son contrat d’achat. Pour le moment, aucun grand transporteur américain et japonais n’a signé pour l’A380. Depuis l’annonce de Lufthansa en décembre, plus aucune compagnie nouvelle ne s’est portée acquéreuse de l’A380, d’un prix catalogue moyen supérieur à 250 millions de dollars.
La crise du secteur aérien, brutalement accentuée par les attentats terroristes du 11 septembre aux Etats-Unis, n’est peut-être pas propice à un achat aussi conséquent. Airbus prévoit que l’A380 commencera à être rentable à partir du 250ème appareil vendu. Pour les responsables d’Airbus et d’EADS, le jeu en vaut toutefois la chandelle, puisqu’il s’agit de détrôner le concurrent de Chicago sur le segment très lucratif des très gros porteurs, sur lequel il règne depuis plus de trois décennies.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *