Laâyoune : Les potentialités de la région expliquées à des parlementaires australiens

Laâyoune : Les potentialités de la région expliquées à des parlementaires australiens

Une délégation parlementaire représentant le groupe d’amitié australo-marocain et présidée par Sharman Stone s’est rendue récemment à Laâyoune pour s’enquérir du développement socio-économique dans la région, et des d’installations de développement dans la ville de Dakhla, et a tenu une série d’entretiens avec des élus, des chioukhs, et des notables de la région.

Cette visite a conduit la délégation aux projets réalisés au niveau de la commune urbaine d’El Marsa, notamment la station de dessalement d’eau et autres chantiers en cours de réalisation ou à réaliser prochainement sous l’égide de Marsa Maroc.

Par l’occasion les membres de la délégation ont visité le marché de poisson, le port de l’Office chérifien des phosphates (OCP), ainsi que le complexe de l’artisanat de Laâyoune, où un exposé a été donné aux visiteurs par le Centre régional d’investissement (CRI) sur les potentialités de la région et les opportunités d’investissement qu’elle offre en particulier dans les secteurs de la pêche, du tourisme et de l’agriculture, ainsi que les différentes réalisations accomplies dans la région en matière d’infrastructures qui constituent un des principaux stimulants de l’investissement.

La délégation, qui s’est entretenue avec des responsables et les représentants de la société civile locale, a eu également l’opportunité de visiter quelques projets de développement réalisés dans la province de Laâyoune, dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

D’autre part, les parlementaires australiens ont rencontré les représentants de la ville de Laâyoune qui ont confirmé la conviction inébranlable des Sahraouis quant à la pertinence de cette initiative, dont l’élaboration s’est faite avec leur concours, à travers le Conseil royal consultatif des affaires sahariennes ou en tant qu’élus et chioukhs chargés de l’opération d’identification au Sahara marocain. Selon eux, le statut d’autonomie, en tant que solution au conflit artificiel du Sahara, est un véritable chantier exécutable qui assure à la population une vie digne et lui permet de gérer ses affaires par elle-même.

A noter que le groupe d’amitié parlementaire australo-marocain est l’un des plus importants groupes au Parlement australien. Il est composé de trente-et-un membres dont le président du Sénat, la présidente de la Chambre des représentants, ainsi qu’un nombre important de parlementaires de la majorité et de l’opposition, dont plusieurs ministres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *