Laâyoune : Les produits de la mer mis en avant

Laâyoune : Les produits de la mer mis en avant

Les participants ont plaidé pour la création, dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, de pôles de compétitivité dédiés à la valorisation des produits de la mer.

L’industrie alimentaire et la valorisation des produits de la mer dans les provinces du Sud ont été au centre d’un colloque organisé vendredi à Laâyoune.

Organisé à l’initiative de l’association Ribat Al Fath et la Faculté des sciences à l’Université Ibn Zohr d’Agadir en partenariat avec l’Association girondine de recherche, d’échanges et de perfectionnement de Bordeaux (Agirep), ce colloque a pour objectif de contribuer au développement du secteur des industries agroalimentaires, à travers la promotion de la recherche scientifique et la mise en place de partenariats entre les entreprises et les établissements de recherche marocains et français.

Lors de cet évènement les participants ont ainsi plaidé pour la création, dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, de pôles de compétitivité dédiés à la valorisation des produits de la mer. Ceci dans le but de soutenir le développement socio-économique de la région.

Les parties prenantes au colloque, dont des professeurs universitaires, académiciens, étudiants chercheurs et acteurs de la société civile, ont également souligné la nécessité de renforcer la compétitivité des entreprises et coopératives locales, et ce à travers la mise en place d’un mécanisme régional d’appui à la création de start-up et d’unités Recherche & Développement (R&D) dédiées aux industries agroalimentaires.

D’après les intervenants, le secteur de la valorisation des produits de mer est considéré comme la locomotive du développement économique et social de la région, grâce à ses côtes atlantiques qui recèlent une richesse halieutique et à la mise en place d’infrastructures portuaires adéquates (ports de Laâyoune, Boujdour et Tarfaya). Ce secteur a contribué à l’émergence de plusieurs activités industrielles.

D’ailleurs, cette région se caractérise par l’étendue de ses côtes maritimes qui avoisinent les 520 km et la diversité des ressources en petits pélagiques représentant plus de 80% de la biomasse globale dans la zone maritime des provinces du Sud. Elle recèle une richesse halieutique abondante ayant une haute valeur commerciale : céphalopodes, merlus, sparidés, poissons plats, sciaenidés, congres, poisson sabre, et grands crustacés.

Le secteur des industries de la pêche regroupe les activités de la conserve de poisson, de la semi-conserve de poisson, du conditionnement à l’export des produits de la mer frais, de la congélation, de la fabrication de farine et huile de poisson et du traitement des algues marines.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *