Laâyoune-Sakia El Hamra : 7 millions DH pour l’actualisation du SRAT

Laâyoune-Sakia El Hamra : 7 millions DH pour l’actualisation du SRAT

Afin d’accompagner la dynamique économique et sociale de la région

Le SRAT prendra en charge aussi bien l’intégration et l’articulation des espaces locaux avec leur stratégie propre que les politiques et les options nationales, pour constituer un cadre de référence et de cohérence territoriale concertée.

Le Conseil régional de Laâyoune-Sakia El Hamra vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation d’une étude sur l’actualisation et adaptation du Schéma régional d’aménagement du territoire de la région (SRAT). Une opération qui nécessitera 7 millions de dirhams.

La région connaît une dynamique considérable et réalise un énorme décollage économique et social. Pour accompagner cette évolution, le Conseil régional commanditera le 13 juin prochain une étude pour l’actualisation et adaptation du SRAT de la région, dont l’aire de l’étude englobe les provinces de Laâyoune, Tarfaya, Boujdour et Smara. Ce document se fixe plusieurs objectifs, notamment la maîtrise de la croissance des  villes régionales et centres émergents, la réduction des disparités entre les différents territoires de la région, la valorisation du  potentiel économique de la région, l’aménagement intégré et le développement de  l’arrière-pays de la capitale régionale.

Pour ce faire, l’étude dressera un état des lieux de la nouvelle région sur la base du nouveau recensement 2014, avec des illustrations cartographiques, et à travers une synthèse des éléments saillants du diagnostic stratégique conduit dans le SRAT.

Ainsi, cette étude permettra de doter la région  d’une vision de développement en identifiant les atouts et les contraintes de chaque composante de la région, les tendances, les problèmes de complémentarité entre les communes et les provinces, les questions de développement qui  se posent et les ressources humaines.

L’étude devra éclairer les choix des décideurs  sur les stratégies de développement et leurs implications sur le SRAT à mettre au point. En  corollaire, ce document proposera des  orientations d’ordre sectoriel, socio-économique et spatial, afin d’asseoir les propositions de développement régional.

Le SRAT prendra en charge aussi bien l’intégration et l’articulation des espaces locaux avec leur stratégie propre que les politiques et les options nationales, pour constituer un cadre de référence et de cohérence territoriale concertée entre les différents intervenants de la région.

Ce diagnostic territorial sera mené à une double échelle :
premièrement celle de la région entière où l’on examinera les conditions de son intégration dans le territoire national ainsi que les grandes problématiques qu’elle affronte. Deuxièmement celle des sous-zones à caractère homogène tant du point de vue physique qu’humain et économique.

Rappelons que selon le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2014, la région compte 367.758 habitants, dont 93% sont urbains, taux nettement supérieur au taux national (60,36%) ; la densité est de 2,6 habitants au km2, très inférieure par rapport à la moyenne nationale (47,6 hab/km2). Sur le plan administratif la région compte 20 communes dont 5 urbaines et 15 rurales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *