L’accord de pêche voté à la majorité à Strasbourg

L’accord de pêche voté  à la majorité à Strasbourg

415 eurodéputés pour, 189 contre et 49 abstentions

C’est fait. Le Parlement européen vient d’adopter à une écrasante majorité le nouvel accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne (UE). Dans les détails, l’accord a été validé par le Parlement européen, à 415 voix pour, 189 contre et 49 abstentions sur 653 députés présents à la plénière. Ce résultat est ainsi l’aboutissement d’un processus de négociations techniques, de validations juridiques et de concertations politiques entre le Maroc et l’UE empreint de sérénité, de confiance et de responsabilité, de nature à préserver les fondamentaux de l’intégrité territoriale, les intérêts économiques du Royaume et le partenariat historique multidimensionnel entre les deux parties.

La décision sans appel des parlementaires européens constitue la dernière étape de validation au niveau européen avant l’adoption par le Parlement marocain et l’entrée en vigueur de cet accord qui fixe les conditions d’accès pour la flotte européenne et prévoit les exigences d’une pêche durable.

La réaction du Maroc n’a pas tardé après ce résultat. Le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a souligné que «le vote du Parlement européen en faveur de l’adoption du nouvel accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne conforte le Royaume dans «un partenariat qu’il a toujours considéré comme durable, fiable et bâti sur un socle solide de coopération entre deux partenaires historiques»», expliquant que «ce vote à une large majorité (70% de voix pour) répond pleinement aux questions soulevées par le tribunal européen. Le rapport fait par l’Union européenne sur les 4 dernières années a démontré de manière objective l’impact positif qu’a eu l’accord sur les populations des provinces du Sud marocain».

De son côté, le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale a rappelé que les instruments juridiques de cet accord couvrent la région du Sahara marocain.

Ils stipulent de manière explicite que la zone de pêche s’étend du parallèle 35 au Nord au parallèle 20 au Sud, soit de Cap Spartel à Cap Blanc, au sud de la ville de Dakhla. «Cette adoption confirme également que le Royaume du Maroc est le seul habilité juridiquement, dans le cadre de l’exercice de sa souveraineté, à négocier et signer des accords incluant le Sahara marocain. Après l’adoption le mois dernier de l’Accord agricole, le vote d’aujourd’hui vient confirmer l’attachement du Maroc et de l’Union européenne au renforcement de leur partenariat stratégique, ainsi qu’à sa préservation des manœuvres politiques et juridiques désespérées menées par l’Algérie et le polisario», a fait savoir la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *