L’activité économique sur de bons rails

L’activité économique sur de bons rails

La conjoncture économique nationale est stable. L’activité ressort, en effet, positive . Une orientation qui s’est opérée dans un contexte international encore soumis à des incertitudes de taille. C’est du moins ce que signale la direction des études et des prévisions financières dans sa dernière note de conjoncture. Ce département relevant du ministère de l’économie et des finances attribue cette situation à la dynamique sectorielle observée au niveau national. «En dépit d’une évolution conjoncturelle mitigée durant le premier semestre, l’activité économique nationale demeure positive dans l’ensemble et ce, compte tenu des résultats favorables enregistrés au niveau de plusieurs secteurs à contribution significative dans la valeur ajoutée totale», peut-on lire de la note de la DEPF. Des résultats encourageants ont été signalés au niveau des activités secondaires. Le secteur énergétique, le BTP et l’industrie ont affiché une cadence positive. Le secteur industriel, à titre d’exemple, a poursuivi, selon la DEPF «son dynamisme bénéficiant de l’évolution positive de la demande extérieure adressée au Maroc notamment celle en rapport avec le secteur des phosphates, de l’industrie alimentaire et des nouveaux métiers mondiaux du Maroc».

Les activités touristiques ainsi que celles liées au transport et aux télécoms ont également affiché une tendance globalement bonne. Une vigueur qui, selon la DEPF, continue d’impulser le rythme de progression du secteur tertiaire. Pour ce qui est du secteur primaire, sa valeur ajoutée se serait inscrite en repli. La note de conjoncture de la DEPF souligne à cet effet «un contexte marqué par une baisse significative de la production céréalière dont l’ampleur a été partiellement compensée par la bonne performance des autres filières agricoles et de l’activité du secteur de la pêche». En ce qui concerne la demande intérieure, la DEPF indique qu’elle continue de bénéficier du bon comportement de la consommation des ménages dans un contexte d’inflation maîtrisée et de bonne tenue des principaux indicateurs des revenus des ménages.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *