L’activité touristique bat son plein au premier trimestre

L’activité touristique bat son plein au premier trimestre

Plus de 2,5 millions de touristes, près de 5,5 millions de nuitées et un taux d’occupation de 45%

L’année 2019 s’annonce «touristiquement» bonne. L’activité du secteur affiche au titre des trois premiers mois de l’année une performance soutenue aussi bien en termes d’arrivées que de nuitées. Une croissance qui renforce l’attractivité de la destination Maroc et confirme la reprise du secteur. En trois mois seulement, le Maroc a accueilli sur son sol plus de 2,5 millions de touristes dont 909.867 MRE et 1,59 million de touristes étrangers de séjour. Ces arrivées s’inscrivent en hausse de 4,1% par rapport au premier trimestre de l’année passée et de 46% par rapport à 2010. C’est dire la confiance que manifestent les fervents du voyage pour le Royaume et le poids des efforts engagés pour faire du Maroc une destination touristique de choix.

Le tableau brossé par l’observatoire du tourisme fait état d’une bonne dynamique des flux touristiques de l’ensemble des principaux marchés émetteurs. Les arrivées touristiques de la France vers le Maroc se sont consolidées de 10% au premier trimestre de l’année, soit le passage de 824.705 touristes français aux postes-frontières marocains. Les arrivées de l’Italie et de la Hollande ont marqué une hausse de 8% chacune. La hausse a été au rendez-vous pour les autres marchés, notamment l’Allemagne (+3%), la Belgique (+3%), le Royaume-Uni (+3%) et l’Espagne (+1%).  Les nuitées ont évolué durant le premier trimestre au même rythme que les arrivées. L’observatoire du tourisme relève à cet effet une amélioration de 4% par rapport à la même période de l’année passée.

Les établissements d’hébergement touristiques classés au Maroc ont réalisé sur les trois premiers mois de l’année 5,44 millions de nuitées dont 3,97 millions de nuitées générées par les non-résidents (+4%) et 1,46 million de nuitées par les touristes locaux (+3%). La structure des destinations ne représente aucun changement notable. L’essentiel des nuitées est généré par les deux principaux pôles touristiques du Maroc, à savoir Marrakech et Agadir. Les établissements hôteliers de ces deux destinations ont totalisé 59% des nuitées réalisées durant le trimestre.

A Marrakech, les nuitées se sont redressées de 8% par rapport au même trimestre 2018. Les hôtels classés d’Agadir et Taghazout ont réalisé des nuitées en hausse de 4%.  Une bonne performance des nuitées a été observée au niveau de Tétouan (+27%), Essaouira (+11%) et Tanger (+9%). Les nuitées réalisées au niveau de Casablanca se sont, en revanche, repliées de 5%. La baisse a également été relevée au niveau d’Oujda Saidia (-16%), El Jadida-Mazagan (-5%) et M’diq-Fnideq (-1%). Les nuitées des hôtels de Rabat et Fès ont pour leur part connu une stagnation durant le premier trimestre. Il est à noter que les hôtels du Maroc ont été presque à moitié pleins durant le premier trimestre. L’Observatoire note à cet effet un taux d’occupation de 45% à fin mars.

Selon les statistiques formulées, le taux d’occupation au niveau des hôtels de luxe a atteint sur cette période les 67%, contre 56% au niveau des 5 étoiles. Les hôtels 4 étoiles ont été pour leur part occupés à hauteur de 52% contre 39% pour les 3 étoiles. L’engouement pour les hôtels clubs n’est plus à démontrer. Le taux d’occupation affiché à ce niveau est de 70% au moment où les résidences hôtelières ont vu leur taux d’occupation osciller entre 35% pour les résidences de deuxième catégorie et de 39% pour les résidences de première catégorie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *