L’ADA livre les résultats de la carte de vulnérabilité et d’adaptation à Marrakech

L’ADA livre les résultats de la carte de vulnérabilité et d’adaptation à Marrakech

En marge de la COP22, l’Agence pour le développement agricole en partenariat avec le Fonds international pour le développement agricole (FIDA) a  présenté mercredi les résultats de la carte de vulnérabilité et d’adaptation des petits agriculteurs aux changements climatiques dans les régions concernées par les programmes d’appui du FIDA au Plan Maroc  Vert. 

L’analyse de la vulnérabilité constitue un instrument clé pour l’identification et la planification de mesures d’adaptation adéquates pour faire face aux changements climatiques. L’objectif est d’évaluer la vulnérabilité des agriculteurs au changement climatique. Le résultat escompté vise à cartographier les facteurs des expositions au changement climatique actuels et futurs. De même, il s’agit d’évaluer l’impact potentiel du changement climatique au niveau de la ville de Marrakech et mettre en évidence entre autres les risques futurs qui y sont liés au changement climatique.

La carte s’est basée sur la projection climatique pour estimer la vulnérabilité future à l’horizon 2050.

Cette analyse s’est appuyée entre autres sur  la carte d’occupation des sols produite à partir d’mages satellitaires qui ont permis de cerner les zones d’agriculture pluviale. Ce type de carte  a également été utilisé à un deuxième niveau et  a permis d’estimer l’empiètement sur les terrains d’agriculture à cause par exemple de l’urbanisation ou d’autres facteurs.

Par ailleurs, la chaîne d’impact a permis de dégager, entre autres, la capacité d’adaptation, la vulnérabilité liée à la pauvreté, le type de sol, le type de pente et la densité de la population.

Leila Ouchagour

(Journaliste stagiaire)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *