L’aéroport Marrakech Menara fait peau neuve

L’aéroport Marrakech Menara fait peau neuve

Un investissement de 1,22 milliard de dirhams

Le nouveau terminal vient faire de l’aéroport Marrakech Menara une  plaque tournante de l’aviation dans la région.

L’aéroport Marrakech Menara rivalise aujourd’hui avec les plus belles installations aéroportuaires internationales. Le nouveau terminal, inauguré, mercredi 21 décembre 2016, par Sa Majesté Mohammed VI, vient faire de l’aéroport Marrakech Menara une plaque tournante de l’aviation dans la région. Il s’agit, selon l’Office national des aéroports, de l’accomplissement d’une vision qui ambitionnait de faire de cette infrastructure une destination à part entière. Conçu par l’architecte Abdou Lahlou, le nouveau terminal est centré sur l’expérience passagers.

Pour  une enveloppe de 1,22 milliard de dirhams, un véritable changement de dimension a été opéré au niveau de l’aéroport. La superficie a été étendue de 57.000 mètres carrés. La superficie globale atteint ainsi les 97.000 mètres carrés permettant le traitement d’un trafic annuel de 9 millions de passagers. Le parking avions a également été étendu pour accueillir 12 avions moyen-courrier supplémentaires. Le nouveau terminal  comprend également une offre de service diversifiée rendant l’expérience de shopping plus agréable aux passagers. 

«L’Office a lancé un appel d’offres international sur une «master concession» du service duty free, adjugé pour Dufry, opérateur de Travel Retail mondialement connu. L’offre de cet opérateur a su être convaincante avec des concepts particulièrement adaptés aux attentes de chaque passager», apprend-on de l’ONDA. Et de préciser que «le résultat est un mix idéal qui reflète une expérience passager des plus agréables grâce à un choix diversifié d’enseignes nationales et internationales, agencées selon le concept walkthrough, pour un dernier shopping avant le départ». L’offre gastronomique au niveau de l’aéroport Marrakech Menara se veut également variée et raffinée. «Le nouveau terminal offre un large choix de services et points de restauration adaptés à tous les goûts. Chacun peut goûter des produits inspirés de la gastronomie marocaine ou se laisser tenter par la restauration rapide», explique l’ONDA.

Des nouveautés ont été apportées au circuit «arrivée». Le débarquement se fait dorénavant par des passerelles télescopiques et ce à travers deux circuits : un pour les arrivées nationales et l’autre pour les arrivées internationales. La zone livraison bagage dispose de 8 tapis d’une longueur de 573 mètres, d’un bureau de change et d’un duty free.

Le nouveau terminal abritera des expositions d’œuvres d’art, favorisant la rencontre du public voyageur avec des productions artistiques. Deux expositions sont actuellement dans ce nouvel espace portant sur des thématiques liées à la COP22.

La BAD, unique bailleur de fonds international

L’équipement de la construction de l’aéroport Marrakech Menara s’inscrit dans le cadre d’un prêt de 240 millions d’euros accordé par la Banque africaine de développement à l’Office national des aéroports (ONDA) avec la garantie de l’Etat. La BAD est dans ce sens l’unique bailleur de fonds international ayant participé au financement du nouveau terminal de  Marrakech Menara, l’un des cinq aéroports d’Afrique à avoir obtenu le label carbone niveau 1. Pour la Banque africaine de développement, la participation au financement de ce projet fait partie des cinq priorités de développement (high five) auxquelles s’attache la BAD, notamment, «intégrer l’Afrique».

«Il s’agit, en effet, d’en faire une plaque tournante pour l’aviation dans la région, répondant aux normes internationales», indique l’institution financière. Rappelons que la construction du nouveau terminal de l’aéroport Marrakech Menara améliorera les installations en offrant une capacité suffisante pour gérer le volume du trafic aérien qui connaît chaque année une nette croissance. A fin novembre, l’aéroport de Marrakech a accueilli 352.434 passagers, soit une progression de l’ordre de 14,20% par rapport à la même période de l’année précédente.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *