Lafarge augmente sa production

Lafarge Maroc renforce son dispositif industriel et accroît sa capacité de production. Le premier cimentier marocain a procédé à l’extension de la seconde ligne de cuisson de l’usine de Bouskoura. La cérémonie d’inauguration officielle de ces nouvelles installations industrielles, qui a eu lieu mercredi 13 décembre, a été présidée par le Premier ministre, Driss Jettou, et le directeur général du groupe Lafarge Bruno Lafont, en présence de Salaheddine Mezouar, ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie et de Mohamed Kebbaj, wali du Grand Casablanca. Cet investissement de 900 millions DH permet de renforcer significativement la production de l’usine. Celle-ci passe de 2 à 3 millions de tonnes annuellement, soit une augmentation de 900 000 tonnes par an. La capacité globale de Lafarge Maroc est ainsi portée à 5,4 millions de tonnes.  Cette réalisation, précisent les dirigeants du groupe, va permettre de répondre aux besoins croissants du marché national. «Le Maroc connaît une nouvelle dynamique de croissance notamment dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. C’est pourquoi il est au cœur de notre stratégie. Pour répondre à la demande et aux exigences du marché en termes de quantité comme de qualité, nous avons axé nos objectifs stratégiques sur la modernisation et le renforcement de notre dispositif industriel», déclare M. Lafont. Sur les six dernières années, Lafarge Maroc a réalisé 4 milliards de dirhams d’investissements industriels, augmentant de 50 % ses capacités dans le ciment, tout en développement le reste de ses activités, à savoir le béton, le granulat, le plâtre et la chaux. À ce sujet, le directeur général de Lafarge Maroc, Jean- Marie Schmitz, rappelle les dernières réalisations. «A l’été dernier, nous avons procédé à la modernisation et au doublement de capacité de notre usine de broyage de Tanger. En 2003, nous avons démarré la cimenterie de Tétouan dont les performances la situent aujourd’hui au 3ème rang des 150 cimenteries que le groupe Lafarge opère à travers le monde», se félicite-t-il. Rappelons que la construction de la cimenterie de Tétouan représente le plus important investissement (1,2 milliard de dirhams).
Le groupe Lafarge, déterminé à consolider sa position de leader dans le domaine, poursuit sa politique d’investissement. Ainsi, a-t-il arrêté un ambitieux programme destiné aux provinces du Nord durant les prochaines années. Il s’agit de l’extension de la capacité de production de l’unité de Tétouan et du doublement de la capacité de broyage de l’usine de Tanger ; l’objectif étant de porter cette capacité à un million de tonnes en 2008. Ce programme d’investissement porte également sur la construction d’une nouvelle usine de broyage à proximité du site du port de Tanger-Méditerranée d’une capacité de 500 000 tonnes.
Ces projets, qui s’inscrivent dans le cadre de la convention signée en juin dernier avec le gouvernement, représente deux milliards de DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *