«LafargeHolcim Awards 2017» : Le projet d’un centre de formation dans le village d’Aït Benhaddou remporte le Prix d’argent

«LafargeHolcim Awards 2017» : Le projet d’un centre de formation dans le village d’Aït Benhaddou remporte le Prix d’argent

Le projet d’un centre de formation dans le village d’Aït Benhaddou, près de Ouarzazate, a remporté le Prix d’argent des «LafargeHolcim Awards 2017» pour la région Afrique–Moyen-Orient, décernés récemment à Nairobi.

Le projet de complexe a été primé pour être conçu à «utiliser l’architecture, la forme et l’espace pour revendiquer l’artisanat comme des traditions vivantes et modernes, intégrer la construction locale de la terre battue et utiliser également la laine locale et le tissage de la canne comme écrans et toits pour teindre les façades et les espaces communs extérieurs», indique un communiqué de la fondation de «LafargeHolcim», notant que les écrans tissés sont produits par des femmes locales. Le projet, conçu par Fatima-Azzahra Bendahmane d’Eco-Activa (Casablanca), propose un «complexe multi-génération» pour la formation des jeunes et la promotion des compétences manuelles locales, souligne la fondation, ajoutant que le bâtiment, construit avec «la plus simple des méthodes et des matériaux traditionnellement enracinés, abrite une école pour enfants et un centre de formation artisanale».

«En intégrant explicitement les traditions artisanales que le projet vise à avancer, la construction du bâtiment cultive activement son propre programme», a déclaré le jury, cité dans le communiqué. Le Prix d’or des «LafargeHolcim Awards 2017» pour la région Afrique–Moyen-Orient est revenu au projet d’un complexe religieux et laïque à Dandaji, au Niger, relève le communiqué, soulignant que ce projet est une réinterprétation de la construction locale traditionnelle pour une nouvelle mosquée et un centre communautaire, créant un espace dans le village ouvert à tous. Le Prix de bronze a été attribué au projet de réutilisation adaptative pour l’éducation des réfugiés à El Marj, au Liban, indique la même source, expliquant que le projet, situé dans une colonie improvisée pour les réfugiés syriens, crée un environnement scolaire digne à partir d’un pavillon réutilisé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *