LafargeHolcim lance une station de broyage à Laâyoune

LafargeHolcim lance une station de broyage à Laâyoune

Le marché de ciment dans les provinces du Sud suscite les appétits

Le leader national LafargeHolcim s’apprête à inaugurer sa première station de broyage de ciment à Laâyoune, chef-lieu des provinces du Sud. L’opération de recrutement parmi les jeunes de la région a déjà commencé.

Le marché de ciment dans les provinces du Sud ouvre l’appétit des investisseurs nationaux et mondiaux, le dernier arrivé est LafargeHolcim qui ouvrira dans les prochaines semaines une nouvelle station de broyage. Cette unité de production d’envergure permettra l’accompagnement du développement de toute la zone sud dans ses importants projets d’infrastructures et de logements en répondant à la demande croissante en ciment, produit essentiel pour la construction.

Cette station à Laâyoune viendra rejoindre dans la région l’usine du Groupe Ciments du Maroc. La filiale d’Italcementi dispose, en effet, près de la même ville côtière d’un centre de broyage et d’ensachage de ciment de 250.000 tonnes extensibles à 500.000 tonnes, doté d’un parc éolien.

Le groupe marocain Anouar Invest avait déjà annoncé le projet de construction d’une cimenterie à Laâyoune. L’investissement dévoilé de fait en 2014 s’élèvera à 300 millions de dirhams. La cimenterie nommée Cimenteries marocaines du Sud -Cimsud- devrait atteindre à terme une capacité de 500.000 tonnes par an. La cimenterie occupera tout au long de sa construction 75.000 jours-personnes et prévoit la création de 170 emplois.

Pour les perspectives de l’année en cours, LafargeHolcim Maroc anticipe une demande nationale en ciment stable par rapport à 2016. Le Groupe poursuit sa stratégie de différenciation et d’innovation commerciale pour mieux satisfaire les besoins de ses clients avec notamment l’introduction de nouvelles solutions constructives pour le bâtiment ainsi que l’approvisionnement des grands chantiers d’infrastructure. S’alignant sur les objectifs du Maroc en matière de développement durable et d’énergie verte, LafargeHolcim Maroc prévoit en 2017 la mise en fonctionnement du centre de tri de la décharge de Rabat ainsi que le démarrage du laboratoire de développement de solutions constructives à Casablanca.

A rappeler que la fusion réussie entre Lafarge Ciments et Holcim Maroc a donné naissance à LafargeHolcim Maroc, leader national du secteur des matériaux de construction, avec une capacité de production de ciment de 11,8 millions de tonnes, près de 280 points de vente et 3.000 collaborateurs et sous-traitants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *